Rechercher dans La veille

Le Guide de l'innovation centrée-usager, élève = usager ?

Réalisé par Renaud Francou et Fabien Labarthe dans le cadre de PACA labs, en partenariat avec la Fing et Télécom Paris Tech, cette "boussole" d'abord destinée aux entreprises sera tout aussi utile aux collectivités territoriales désireuses d'innover dans leur design de politiques publiques ou de services publics, selon deux principes : "impliquer des usagers en tant que co-concepteurs des innovations, au même titre que les autres parties-prenantes des projets." ; "élaborer des expérimentations dites « grandeur nature », implantées dans de véritables situations et contextes d’usage.

 

Ce document est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 3.0 France : www.creativecommons.org/licenses/by/3.0/fr Vous êtes libre de partager reproduire, distribuer et communiquer ce document, l'adapter et l'utiliser à des fins commerciales à condition de l'attribuer de la manière suivante : Guide de l’innovation centrée-usager, 2014 Ce document ne doit pas être attribué d'une manière qui suggérerait que les auteurs vous approuvent, vous ou votre utilisation de l'œuvre

En 2008, le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur lançait un nouveau dispositif d’aide à l’innovation, destiné à la fois aux entreprises, aux laboratoires de recherche et aux territoires : PACA Labs.

Sa particularité ? Inciter les innovateurs à expérimenter leurs technologies et services numériques et ce, en impliquant des usagers.

Conformément à la philosophie des Living Labs qui sous-tend PACA Labs, deux principes d’action majeurs guident en effet le montage des projets :

01. impliquer des usagers en tant que co-concepteurs des innovations, au même titre que les autres parties-prenantes des projets

02. élaborer des expérimentations dites «grandeur nature», implantées dans de véritables situations et contextes d’usage.

Ainsi, ces cinq dernières années, entrepreneurs, ingénieurs, startupeurs, chercheurs mais aussi artistes ont expérimenté leurs innovations dans diverses situations de la vie quotidienne (hôpitaux, stations de ski, offices de tourisme ou universités...), mobilisant par là même une pluralité de communautés d’usagers (infirmiers, pompiers, abonnés de bibliothèques, personnes âgées ou dirigeants d’entreprise...).

Cependant, deux ordres de question ont rapidement émergé et se sont posées de manière récurrente aux porteurs de projet :

01. Qui sont les «bons » usagers ? Comment les identifier et qu’ont-ils à apporter au processus d’innovation? De fait, les innovateurs ne savent pas (ou peu) « travailler avec les usagers » - ce n’est pas leur métier, ils sont d’abord entrepreneurs !

02. Et quand bien même les entrepreneurs sont convaincus de l’intérêt de cette approche «par les usages », comment identifier les «experts » susceptibles de les aider dans cette démarche? Qui sont de ce point de vue les chercheurs en « sciences humaines et sociales » (SHS) qu’il convient de mobiliser? Et quels nouveaux regards peuvent apporter les designers ?

C’est de cette double interrogation qu’est née l’idée de ce guide.


Jeudi 19 mars 2015 @ 16:03:48 -:- !!

Temps : 0.0539 seconde(s)