Rechercher dans La vie de l'association

Rencontre Michel LUSSAULT : " Une éducation Technologie au service de la refondation et du socle commun !"

Monsieur  le Président,

Vous engagez une réécriture  des programmes au regard d’une cohérence réaffirmée avec les domaines du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, une  des  mesures clés du projet de loi pour la refondation de l'École dont nous partageons l’ambition et la nécessité. En tant qu’association représentative des enseignants et enseignants-chercheurs d’éducation technologique, nous souhaitons contribuer activement à cette évolution essentielle de notre système éducatif.

lettre-michel-lussault-CSP-octobre2014.jpg

Le développement d’une éducation technologique pour tous, par tous,  partout et tout au long de la vie, depuis  l’école élémentaire jusqu’à  l’Université, les écoles d'ingénieurs, les grandes Écoles, la compréhension des enjeux et des défis technologiques, de l’évolution des techniques, de leur impact sur l’humain, l’environnement et sur les sociétés, constitue un axe majeur de développement de cette éducation.

Mise en tension dans ses complémentarités disciplinaires avec l’éducation scientifique mais également avec les sciences humaines, l’éducation technologique constitue une contribution essentielle à l’éducation générale des enfants et à la construction d’une culture générale soucieuse de la place de la technique dans l’évolution de nos sociétés.

Cet enseignement s’organise sur une progressivité des compétences et des connaissances étudiées qui permettront aux élèves d’acquérir une culture technologique à la mesure des enjeux de ce siècle. Tous les élèves rencontreront ces techniques dans leur vie quotidienne, soit comme concepteur ou producteur dans leur futur travail, soit comme utilisateur.

Ces enseignements mettent en œuvre des dispositifs originaux d’apprentissages fondés sur la résolution de problèmes techniques organisés dans une démarche de projet. L’élève organise et planifie ses actions nécessaires à la réalisation du projet ; pour ce faire, il articule les moyens dont il dispose en regard des objectifs à atteindre.

Cet enseignement met en relation, dans une dialectique permanente, les techniques, leurs principes, leurs productions et les différentes représentations que l’on peut en construire. Les différents modes de représentation reposent sur la découverte et l’intégration progressive des symboles et des normalisations qui fondent tous les langages techniques.

Ces enseignements permettent aux élèves de comprendre le rôle des outils dans leurs dimensions sociales tout autant que de potentialité d’actions techniques ; il s’agit d’améliorer leur compréhension des mises en relation entre la conception, la réalisation et l’utilisation d’objets, que ceux-ci relèvent d’objets matériels fabriqués ou d’objets virtuels. En s’appuyant sur ce double registre, celui de l’usage de l’outil et celui du sens de l’action qu’il permet, cet enseignement doit permettre d’améliorer la compréhension du monde fabriqué par l’homme et de développer leur esprit critique à cet égard. C’est en ce sens que l’on peut parler d’éducation technologique.

C’est dans cet esprit que nous partagerons avec vous l’ambition que nous portons.

Nous avons l’honneur de solliciter de votre haute bienveillance une audience.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l'expression de notre très haute considération.

Patrick RICHARD

Président de l’association Technologie Éducation Culture
Professeur au collège Emmanuel de Martonne à Laval
Officier dans l'ordre des palmes académiques
Membre du groupe d'experts chargé de l'écriture des programmes 2008
Ancien membre élu du groupe de pilotage 100% de THD de Laval Agglomération

Mercredi 11 mars 2015 @ 08:47:10 -:- !!

Temps : 0.0505 seconde(s)