Rechercher dans La veille

ODD1 - Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde

ODD1.jpg

Le premier objectif vise la fin de la pauvreté et la lutte contre les inégalités sous toutes ses formes et partout dans le monde. Il se compose de sept sous-objectifs ciblant : la lutte contre la pauvreté, l’accès aux services de bases, la réduction de la proportion de travailleurs pauvres et des personnes les plus vulnérables, notamment les femmes et les enfants.

Cibles

Cibles de l’ODD1
Titre de la cible Description de la cible
Extrême pauvreté 1.1 : D’ici à 2030, éliminer complètement l’extrême pauvreté dans le monde entier (s’entend actuellement du fait de vivre avec moins de 1,25 dollar par jour)
Pauvreté 1.2 : D’ici à 2030, réduire de moitié au moins la proportion d’hommes, de femmes et d’enfants de tout âge qui vivent dans la pauvreté sous tous ses aspects, telle que définie par chaque pays et quelles qu’en soient les formes
Protection sociale 1.3 : Mettre en place des systèmes et mesures de protection sociale pour tous, adaptés au contexte national, y compris des socles de protection sociale, et faire en sorte que, d’ici à 2030, une part importante des pauvres et des personnes vulnérables en bénéficient
Accès aux ressources 1.4 : D’ici à 2030, faire en sorte que tous les hommes et les femmes, en particulier les pauvres et les personnes vulnérables, aient les mêmes droits aux ressources économiques et qu’ils aient accès aux services de base, à la propriété et au contrôle des terres et à d’autres formes de propriété, à l’héritage et aux ressources naturelles et à des nouvelles technologies et des services financiers adéquats, y compris la micro-finance
Vulnérabilité 1.5 : D’ici à 2030, renforcer la résilience des pauvres et des personnes en situation vulnérable et réduire leur exposition et leur vulnérabilité aux phénomènes climatiques extrêmes et à d’autres chocs et catastrophes d’ordre économique, social ou environnemental
Mobilisation des ressources 1.a : Garantir une mobilisation importante de ressources provenant de sources multiples, y compris par le renforcement de la coopération pour le développement, afin de doter les pays en développement, en particulier les pays les moins avancés, de moyens adéquats et prévisibles de mettre en œuvre des programmes et politiques visant à mettre fin à la pauvreté sous toutes ses formes
Prise en compte dans les politiques 1.b : Mettre en place aux niveaux national, régional et international des principes de politique générale viables, qui se fondent sur des stratégies de développement favorables aux pauvres et soucieuses de la problématique hommes-femmes, d’accélérer l’investissement dans des mesures d’élimination de la pauvreté

Indicateurs de suivi

Les indicateurs de suivi mondial des 17 Objectifs de développement durable ne conviennent pas nécessairement à la situation et enjeux de chaque pays. Des déclinaisons ont été proposée aux échelles européenne et française.

Où en est la France ?

Enjeux domestiques

La politique de lutte contre la pauvreté et de prévention du risque d’exclusion vise à répondre aux défis du premier objectif de développement durable à l’horizon 2022 ; ce en concertation avec l’ensemble des acteurs nationaux, de terrain, associatifs et usagers

Une attention particulière est apportée à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes, qui se traduira dans un plan dédié dès 2018, suite à une vaste consultation des parties prenantes.

La mise en œuvre du plan 2013-2017 de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion a permis de nombreuses avancées avec, notamment, la revalorisation exceptionnelle du revenu de solidarité active, l’expérimentation puis la généralisation de la garantie jeunes, la création de la prime d’activité, l’élargissement et le renforcement de la couverture maladie universelle complémentaire et de l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé et le renforcement du droit au compte bancaire.

Des mesures visant à garantir un accès aux droits simplifiés ont été mises en œuvre. Ainsi, le simulateur en ligne multi-prestations « Mes droits sociaux » permet aujourd’hui à toute personne de connaître les principales prestations sociales auxquelles elle est susceptible d’avoir droit.

 

0.9Le taux de pauvreté des femmes (14,6 %) est 0,9 point supérieur à celui des hommes (13,7 %) (Observatoire des inégalités, 2017)

 

Enjeux internationaux

La France s’est toujours engagée en faveur de la reconnaissance par les Nations unies des relations entre droits de l’Homme et lutte contre la pauvreté. En matière d’accès aux services sociaux comme l’éducation et la santé, elle s’engage dans sa politique de développement et de solidarité internationale afin de permettre à tous de vivre dignement.

C’est pourquoi la France a porté, durant l’ensemble de la négociation de l’Agenda 2030, une approche par les droits, sexuels et reproductifs, à l’alimentation, à l’eau et à l’assainissement, à la santé, à l’éducation, au logement, etc.

Ce sont des droits fondamentaux universels et les conditions d’un développement durable et à la base d’une vie décente pour tous. Leur violation est à la fois cause et conséquence de la pauvreté. La France est ainsi déterminée à ce que les droits de l’Homme bénéficient de la même manière à tous.

L’exclusion et la précarité ciblées dans l’ODD1 sont par ailleurs à la source de sociétés instables et de tensions politiques et sociales. La majorité de la population qui vit sous le seuil de pauvreté résidant en zone rurale, la sécurisation des droits d’accès à la terre et aux ressources naturelles constitue un pilier pour l’éradication de la pauvreté. La France s’est à ce sujet engagée pour la mise en œuvre des directives volontaires pour la gouvernance des régimes fonciers.

 

10,7 %de la population mondiale vit aujourd’hui avec moins de 1,90 dollar par jour (Banque mondiale, 2017)

 

Chiffres clés

  • En 2015, le taux de pauvreté des actifs occupés reste stable, mais leur niveau de vie médian augmente de 0,9 % en euros constants (Observatoire des inégalités, 2017).
  • Parmi les inactifs, ce sont les retraités qui ont le taux de pauvreté le plus bas (7,3 %, stabilisé après quatre années consécutives de baisse) et le niveau de vie médian le plus élevé. Les autres inactifs (femmes au foyer, étudiants, personnes dans l’incapacité de travailler, etc.) ont un niveau de vie médian plus faible de 28 % (Observatoire des inégalités, 2017).
  • La même année, un enfant de moins de 18 ans sur cinq vit au sein d’une famille française pauvre (Observatoire des inégalités, 2017).
  • En 2015, 32,7 % des personnes vivant dans une famille monoparentale sont pauvres (contre 33,6% en 2014), soit une proportion 2,3 fois plus élevée que dans l’ensemble de la population (Observatoire des inégalités, 2017).
  • En France, le taux de pauvreté des femmes est 0,9 point supérieur à celui des hommes : 14,6 % contre 13,7 % (Observatoire des inégalités, 2017).
  • Dans le monde, le taux d’extrême pauvreté a été divisé par 3,9 depuis 1981 (Banque mondiale, 2017).

Actions de la France

Action de l’État

La France met en œuvre des actions déclinant dans les faits l’ODD1 et plus précisément les principes du Socle européen des droits sociaux, notamment s’agissant des prestations de revenu minimum, de l’aide aux personnes handicapées, de l’accès aux soins, et de l’accès aux services essentiels (eau, énergie, transport, communications numériques).

Le « minimum vieillesse » (allocation de solidarité pour les personnes âgées, ASPA) augmente de 30 euros au 1er avril 2018, puis de 35 euros au 1er janvier 2019 et 35 euros au 1er janvier 2020. Les montants de l’ASPA et de l’allocation supplémentaire vieillesse seront ainsi portés à 903 euros par mois en 2020, contre 803 euros actuellement.

Le montant actuel de l’allocation adulte handicapée, 810 euros, sera porté à 860 euros dès le mois de novembre 2018 puis à 900 euros l’année suivante. Cette mesure forte de solidarité représente un effort budgétaire nouveau de plus de 2 milliards d’euros en cumulé sur le quinquennat. Elle bénéficiera à plus de 900 000 allocataires.

La prime d’activité, qui bénéficie actuellement à 2,6 millions de foyers, dont près de 500 000 jeunes actifs, pour un montant moyen de 160 euros par mois, sera augmentée de 20 euros dès 2018.

Pour l’État, ces revalorisations exceptionnelles représentent un effort budgétaire supplémentaire de 1,2 milliards d’euros à horizon 2022.

Il est formalisé dans le cadre de la Loi de finances pour 2018 et de la Loi de financement de la sécurité sociale pour 2018.

En raison d’un important taux de non-recours, le RSA activité, a été supprimée pour être remplacée par la prime d’activité, le 1er janvier 2016. Sa déconnexion d’avec le RSA, la possibilité d’effectuer l’intégralité des démarches en ligne, et l’attractivité financière de la prime d’activité, ont favorisé le succès de la réforme. 4,3 millions de foyers ont ainsi bénéficié de la prime d’activité au moins un mois au cours de l’année 2016. Le taux de recours anticipé, estimé à 50 %, a été dépassé.

Le Délégué interministériel à l’hébergement et à l’accès au logement dédie des moyens et dispositifs ambitieux pour anticiper les démantèlements de campements et mettre à l’abri les personnes qui en sont issues. En 2015, près de 80 projets ont été examinés et 57 d’entre eux retenus, établis sur une quinzaine de régions, consommant la totalité de l’enveloppe dédiée de 4 millions d’euros.

A l’international, le comité interministériel de la coopération internationale et du développement a bâti en 2018 une nouvelle politique partenariale d’un monde en commun, tournée en particulier vers le continent africain. La feuille de route ainsi définie inscrit la politique partenariale de développement et de solidarité internationale au cœur des objectifs fixés d’ici à 2022. Il réaffirme l’objectif général de l’éradication de la pauvreté, de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable, de l’Accord de Paris et de la protection des biens communs mondiaux.

Action des acteurs non-étatiques

Le collectif Alerte, créé en 1994, réunit 36 fédérations et associations nationales (Uniopss, Emmaüs, ATD-Quart monde, Secours Catholique, etc.) C’est un lieu de réflexion et d’échanges inter-associatifs sur la pauvreté et l’exclusion et les meilleurs moyens de la combattre sur le territoire français.

Née en 1956, la Fédération des acteurs de la solidarité est un réseau de 750 associations et organismes publics qui gèrent près de 2 200 établissements et services dispensant une mission de service public : accueil, hébergement, insertion professionnelle et sociale, accès au logement et à l’emploi. Ces structures proposent des solutions variées d’insertion grâce à une organisation dynamique au plan national et en régions.

Dans le cadre de la consultation lancée pour la lutte contre la pauvreté des enfants, six groupes de travail thématiques ont été organisées, complétés de quarante auditions d’experts et de plus de cent contributions de la part des associations (source : ministère des Solidarités et de la Santé, 2018).

Des centaines d’ONG françaises sont par ailleurs engagées pour lutter contre la pauvreté dans les pays en développement. En 2016, le secteur pèse désormais 1,7 milliard d’euros (contre 1,2 milliard en 2012). La plateforme nationale des ONG françaises, Coordination SUD, assure des missions d’appui à la professionnalisation et de représentation de leurs positions auprès des institutions en France, en Europe et dans le monde.

À l’échelle mondiale, ATD Quart Monde mène une recherche inédite avec l’université britannique d’Oxford, avec un cofinancement de l’Agence Française de développement, en vue d’objectiver des dimensions de la pauvreté absentes des indicateurs classiques : la maltraitance institutionnelle, la maltraitance sociale, les capacités de résilience. Les résultats consolidés seront présentés aux Nations unies et aux États pour enrichir la déclinaison de l’ODD1 partout dans le monde. ATD Quart Monde a en outre publié un manuel pratique pour atteindre l’ODD1 par la mise en œuvre des « Principes directeurs sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme ».

Pour aller plus loin

Consulter les ressources liées à l’ODD1 :

S’appuyer sur l’éducation et la formation tout au long de la vie

Lutter contre le changement climatique et protéger l’atmosphère

Agir pour la santé et le bien-être de toutes et tous

Lutter contre les inégalités et la pauvreté et assurer la solidarité et la cohésion sociale

 

administrateur Publié le : Jeudi 29 septembre 2022 @ 12:00:08

Rechercher dans Emissions TV RADIO

[TV/RADIO] semaine du 1er au 7 octobre 2022

¤ Samedi 1er octobre à 22h30 sur LCP "Le collège d'à côté - 2022 - 50 min"
¤ Dimanche 2 octobre à 13h30 sur LCP "Apollo XI à la conquête de la Lune- 2019 - 55 min"
¤ Lundi 3 octobre à  21h05 sur France Culture "Être et savoir, le magazine de l'éducation - 2022 - 55 min"
¤ Lundi 3 octobre à  21h05 sur RMC Découverte "Le Génie français : les barrages de tous les records - 2022 - 80 min"
¤ Lundi 3 octobre à  22h30 sur RMC Découverte "Le Génie français : trains de tous les records - 2019 - 80 min"
¤ Mardi 4 octobre à  20h55 sur ARTE "Hypermarchés, la chute de l'empire - 2021 - 90 min"
¤ Mercredi 5 octobre à 22h40 sur ARTE "Isaac Asimov, l'étrange testament du père des robots - 2020 - 55 min"

Sans oublier   Lumni,   La terre au carré  ainsi que L’Esprit Sorcier


claudeBLADOU Publié le : Mercredi 28 septembre 2022 @ 16:53:06

Rechercher dans Emissions TV RADIO

[TV/RADIO] semaine du 24 au 30 septembre 2022

¤ Samedi 24 septembre à  21h00 sur LCP "Le collège d'à côté - 2022 - 50 min"
¤ Lundi 26 septembre à  21h05 sur France Culture "Être et savoir, le magazine de l'éducation - 2022 - 55 min"
¤ Mercredi 28 septembre à 20h30 sur LCP "Mes premiers pas d'éducateur - 2021 - 60 min"
¤ Mercredi 28 septembre à 20h55 sur ARTE "Adolescentes - 2019 - 130 min"
¤ Jeudi 29 septembre à 21h10 sur France 2 "Envoyé Spécial : Ghana, la poubelle des textiles du monde - 2022 - 110 min"

Sans oublier   Lumni,   La terre au carré  ainsi que L’Esprit Sorcier


claudeBLADOU Publié le : Mardi 20 septembre 2022 @ 22:15:42

Rechercher dans La veille

Développement Durable et Éducation Technologique, 17 objectifs pour transformer le monde

poster_odd_objectifs_de_developpement_durable_logo.jpg

17 objectifs pour sauver le monde

Les objectifs de développement durable sont à apprendre et comprendre, pour agir et partager, afin :

  1. d'imaginer comment la Technologie peut agir en faveur de ces objectifs,
  2. de choisir les solutions techniques qui répondront le mieux au regard de nos connaissances actuelles,
  3. de s'engager à participer aux réponses par vos actions citoyennes individuelles et collectives.

Les objectifs de développement durable sont un appel à l’action de tous les pays – pauvres, riches et à revenu intermédiaire – afin de promouvoir la prospérité tout en protégeant la planète. Ils reconnaissent que mettre fin à la pauvreté doit aller de pair avec des stratégies qui développent la croissance économique et répondent à une série de besoins sociaux, notamment l’éducation, la santé, la protection sociale et les possibilités d’emploi, tout en luttant contre le changement climatique et la protection de l’environnement.


administrateur Publié le : Jeudi 15 septembre 2022 @ 12:31:33

Rechercher dans Emissions TV RADIO

[TV/RADIO] semaine du 17 au 23 septembre 2022

¤ Lundi 19 septembre à  21h05 sur France Culture "Être et savoir, le magazine de l'éducation - 2022 - 55 min"
¤ Lundi 19 septembre à  21h05 sur RMC Découverte "TGV le grand check-up - 2022 - 70 min"
¤ Mardi 20 septembre à 20h55 sur ARTE "Amiante, l'histoire sans fin - 2022 - 95 min"
¤ Mercredi 21 septembre à 23h05 sur France 3 "Le 3615 ne répond plus - 2022 - 50 min"
¤ Jeudi 22 septembre à 20h30 sur LCP "Nucléaire en Polynésie : en quête de vérité - 2022 - 60 min"
¤ Jeudi 22 septembre à 21h10 sur France 2 "Envoyé Spécial : Ghana, la poubelle des textiles du monde - 2022 - 110 min"

Sans oublier   Lumni,   La terre au carré  ainsi que L’Esprit Sorcier


claudeBLADOU Publié le : Mardi 13 septembre 2022 @ 21:59:14

Rechercher dans Emissions TV RADIO

[TV/RADIO] semaine du 10 au 16 septembre 2022

¤ Lundi 12 septembre 21h05 sur France Culture "Être et savoir, le magazine de l'éducation - 2022 - 55 min"
¤ Lundi 12 septembre 21h05 sur RMC Découverte "L'A1, le chantier du siècle - 2022 - 85 min"
¤ Lundi 12 septembre 22h30 sur RMC Découverte "L'A75, sur la route du viaduc de Millau - 2021 - 55 min"

Sans oublier   Lumni,   La terre au carré  ainsi que L’Esprit Sorcier


claudeBLADOU Publié le : Mardi 06 septembre 2022 @ 22:46:34

Rechercher dans Emissions TV RADIO

[TV/RADIO] semaine du 3 au 9 septembre 2022

Samedi 3 septembre à 23h00 sur Public Sénat "Apollo 11 à la conquête de la Lune - 2019 - 60 min"
Lundi 5 septembre
21h05 sur France Culture "Être et savoir, le magazine de l'éducation - 2022 - 55 min"
Mercredi 7 septembre à 17h00 sur LCP "Apollo 11- 2019 - 93 min"
Jeudi 8 septembre à 21h10 sur France 2 "Envoyé Spécial : Inceste, ne plus se taire - Fibre optique, friture sur la ligne - Un espion dans ma poche - 2022 - 110 min"


claudeBLADOU Publié le : Mardi 30 août 2022 @ 17:21:30

Rechercher dans Cahier de Texte Technologie

En vidéo, le fonctionnement de mBot, chaîne d'énergie et chaîne d'information par Alain Le Berre

Merci à Alain Le Berre professeur de Technologie. DÉCOUVRIR SA CHAINE YOUTUBE

En vidéo, le fonctionnement de mBot, chaîne d'énergie et chaîne d'information

Les capteurs de mBot, robot programmable

https://youtu.be/lNie493d7oE

Les actionneurs de mBot, robot programmable

https://www.youtube.com/watch?v=t9htG1XMEzA


administrateur Publié le : Mercredi 22 juin 2022 @ 23:35:34

Rechercher dans C'est officiel

Science avec et pour la société : les mesures issues de la LPR

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, a présenté, le 30 avril 2021, les mesures issues de la loi de programmation de la recherche visant à renforcer les relations entre science et société. L'enjeu : renouer le pacte entre les chercheurs et les citoyens, en insufflant dans leurs relations plus de familiarité, de confiance et de réciprocité. Cette stratégie repose sur une conviction : la relation science-société doit désormais être reconnue comme une dimension à part entière de l'activité scientifique.

La science  est un bien commun. La science est une dimension essentielle à la vie de chacun. La science est l'hygiène de l'esprit du citoyen [...] Elle est une part essentielle de notre culture et partage avec l'art, le privilège de donner du sens à nos existences, de faire vivre en nous le goût du dépassement et l'espoir du mieux [...] Elle doit aller à la rencontre de la société, elle doit s'offrir en partage aux citoyens et  les embarquer dans ses pérégrinations. 

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation - 30 avril 2021

Renouer le pacte entre la science et la société

La loi de programmation de la recherche (LPR) a fait du développement des interactions entre sciences, recherche et société un objectif prioritaire.

L'enjeu est double : nourrir le débat démocratique et appuyer les décisions publiques ; et permettre à chacun de comprendre le monde qui l'entoure et d'y prendre part.

Ces engagements s'incarnent aujourd'hui dans des actions concrètes et cohérentes. C'est toute l'ambition de la "feuille de route" présentée par la ministre qui vise à renouer le pacte entre la science et la société, entre les chercheurs et les citoyens en insufflant dans leur relation plus de familiarité, plus de compréhension de ce qu'est la science, plus de confiance et plus de réciprocité.

Il s'agit de renforcer les interfaces et la porosité entre les espaces scientifiques et sociétaux et de poser les bases d'un dialogue renouvelé entre sciences, recherche et société.

Valoriser et encourager l'engagement de la communauté scientifique

Pour la ministre "la relation science-société doit désormais être reconnue comme une dimension à part entière de l'activité scientifique et comme une mission à part entière des chercheurs et des institutions de recherche."

  • Des dispositif valorisant l'engagement des personnels de la recherche
    • Une nouvelle médaille du CNRS pour la médiation scientifique
    • Un nouveau prix de l'Inrae pour les recherches participatives
    • De nouvelles chaires dédiées à la "médiation scientifique" à l'institut universitaire de France (IUF). La promotion 2021 comprendra 4 chaires IUF et atteindra 10 chaires en 2023
    • Par ailleurs, les contrats d'objectifs et de performance, et les contrats de site des établissements intégreront les actions en matière de relation science-société
  • Un réseau d'initiatives adossé aux sites universitaires, au plus près des expertises scientifiques et des spécificités territoriales, et en partenariats avec des acteurs publics, privés, associatifs. Les projets labellisés par le MESRI bénéficieront d'un financement.
  • Un dispositif d'accompagnement national autour de missions d'animation, d'évaluation et de prospective
    • Une animation nationale par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation pour valoriser les initiatives issues du réseau territorial porté par les sites universitaires et les initiatives nationales, en lien avec les organismes.
    • Une évaluation par le Haut conseil d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (HCERES)
    • Une mission de prospective confiée au Conseil national de la culture scientifique, technique et industriel (CNCSTI)
    • Une articulation avec les programmes européen et internationaux.

La Fête de la science a 30 ans cette année

Cette édition anniversaire donnera le coup d'envoi à des relations renouvelées entre la science et la société, entre le monde académique et le monde de la médiation. Des moyens inédits lui seront dédiés en portant à 1 million d'euros les fonds alloués aux régions académiques pour organiser dans leur territoire des évènements inédits, stimuler de nouveaux partenariats et mettre en valeur les premières initiatives du réseau territorial.

Des moyens inédits mobilisés dès 2021 et pérennisés jusqu'en 2030

Cette nouvelle démarche traduit la volonté du gouvernement d'élever la relation science-société au rang des priorités. Jamais, cette politique publique n'avait été dotée d'un tel budget :

Trois millions d'euros

pour soutenir l'émergence de nouveaux projets dont 2,6 millions d'euros pour la mise en place du réseau national.

1 % du budget d'intervention de l'ANR

dédié au financement pérenne du dialogue entre sciences, recherche et société.

Le soutien du PIA 4

Dans le cadre de l'appel à projets "Excellences sous toutes ses formes", les établissements et sites universitaires pourront proposer des projets en matière d'innovation et d'impact sur l'économie et la société au sens large.

Loi de programmation de la recherche (LPR)

  • Le partage de la culture scientifique, technique et industrielle est au cœur de la LPR.

Ce nouveau mode de relation, plus riche et plus interactif, exige, pour les scientifiques, de se mettre davantage à l'écoute des attentes et des questions de la société ; pour les citoyens, il suppose d'avoir accès à une information de qualité leur permettant de comprendre les avancées scientifiques.

Consulter la rubrique Loi de programmation de la recherche


administrateur Publié le : Vendredi 11 février 2022 @ 12:22:00

Rechercher dans C'est officiel

Formation continue des professeurs des écoles : lancement d’un plan sciences et technologie à compter de la rentrée scolaire 2022

La formation continue de l'ensemble des personnels de l’éducation nationale vise à doter les professeurs des compétences professionnelles indispensables à une constante adaptation aux évolutions du système éducatif et à l'accompagnement des élèves. Elle constitue également un point d'appui essentiel dans la construction et la réussite du projet professionnel de chaque professeur.

Avec le Plan mathématiques et le Plan français, la formation continue des professeurs des écoles s’est transformée : fondée sur leurs besoins, incitant à la coopération autour de la production de ressources et d’outils, elle permet aux professeurs de disposer de plus de temps pour échanger autour de leurs pratiques et pour approfondir leur pédagogie, au plus près de leur classe. Une telle évolution répond aux attentes des enseignants, comme l’attestent les enquêtes de satisfaction conduites sur chacun de ces deux plans.

Complétant son offre, dans le même esprit et avec les mêmes finalités, mais selon un déploiement différent, le ministère de l’éducation nationale de la jeunesse et des sports et le ministère de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation lancent un plan de formation sur l’enseignement de sciences et technologie afin de répondre aux besoins des élèves et des enseignants à l’école primaire. Ce plan sera déployé à compter de la rentrée 2022.

Cette initiative se fonde sur un constat unanimement partagé : les connaissances et les compétences des élèves en sciences sont fragiles comme le révèlent les études internationales TIMSS et PISA. Les professeurs des écoles expriment également une forte demande de formation à l’enseignement de sciences et technologie, la plupart d’entre eux n’étant pas de formation initiale scientifique1.

Ce plan répond également aux enjeux primordiaux d’une part de développement de la pensée méthodique et d’autre part de souveraineté scientifique, technologique, industrielle ambitionnée par le grand plan d’investissement d’avenir, « France 2030 ». Il rejoint les préconisations du rapport, récemment publié, de l’Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche sur « La formation initiale à l’aune des nouveaux défis scientifiques, technologiques, environnementaux et dans une perspective de souveraineté renforcée de la France : état des lieux et politiques territoriales », notamment celle invitant à faciliter une approche intégrée des sciences et technologies.

L’initiation de tous les élèves à la démarche scientifique, le développement de leur pensée méthodique, l’acquisition des connaissances et des compétences fondamentales en sciences et technologie dès leurs premières années de scolarité sont les conditions nécessaires à une formation de futurs citoyens éclairés et conscients de la façon dont la science se construit et des différences entre faits avérés et croyances, mais aussi à l’émergence de futures vocations scientifiques et technologiques qui soutiendront cette souveraineté.

Le Plan sciences et technologie épousera le modèle d’une formation de proximité, attentive aux demandes des professeurs. Il se fondera sur l’expression de leurs besoins pour adapter les modalités de la formation proposée. L’offre de formation sera donc souple, locale, déclenchée sur le fondement du volontariat et ajustée à la demande. Elle tiendra également compte des autres priorités de formation – en français, en mathématiques, à la laïcité et aux valeurs de la République – avec lesquelles elle s’articulera. Au plan national, un réseau de référents déployés dans les départements sera mis en place et soutenu par des temps de formation.
Sera également proposé un ensemble de ressources pour aider les professeurs dans leur enseignement dans la classe, dans l’élaboration et la conduite de projets scientifiques et technologiques qui favorisent l’implication des élèves, notamment par la dynamique de la démarche d’investigation.

Enfin, déployé de manière concertée avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, ce plan bénéficiera de la mobilisation renforcée de nombreux partenaires déjà impliqués dans divers dispositifs dont la stratégie « Science avec et pour la Société »2  – institutions, universités et grandes écoles, sociétés savantes, mais aussi acteurs industriels – qui pourront apporter localement leur expertise pour contribuer à la formation des professeurs, ainsi qu’à leur accompagnement dans leurs projets scientifiques et technologiques. Les échanges entre enseignants et professionnels des sciences et de la technologie, tout comme la découverte par les élèves des métiers et des personnes qui font la science sont des apports essentiels à la motivation et à la réalisation des objectifs assignés à cet enseignement.

 

  1. Cf. la note d’information n° 19.32, publiée par la DEPP en septembre 2019 et intitulée « Cedre 2007-2013-2018 – Sciences en fin d’école : des résultats stables depuis 11 ans et un niveau plus homogène » 
  2. Voir : ici

administrateur Publié le : Vendredi 04 février 2022 @ 18:46:00

Les Ambitions de T.É.C.
Lettre à Monsieur Emmanuel MACRON
Président de la république

Objet : "Développons des Universités de Technologie dans les villes moyennes !"
Lettre à Madame Françoise NYSSEN
Ministre de la Culture

Objet : "Ouvrir les outils de création au service d’une éducation aux médias en action !"
Lettre à Monsieur Jean Michel BLANQUER
Ministre de l'éducation

Objet : " Une Éducation Technologie au service de l’ENTREPRENDRE !"
Lettre à Pierre LAMARD et Yves LEQUIN
Auteurs, Professeurs des Universités

Objet : Ouverture des droits « La technologie entre à l’université ! »
Lettre à Madame Frédérique VIDAL
Ministre de l'enseignement supérieur

Objet : "Développons des Universités de Technologie dans les villes moyennes !"
Lettre à Monsieur Jean Michel BLANQUER
Ministre de l'éducation

Objet : "Un enseignement de Technologie pour 100% des élèves du lycée !"
Un #RéseauSocialProfessionnel qui nourrit un #BigDataÉducationNationale via un #GFU réunissant dans un réseau unique les écoles, collège et Lycée d'Europe
Objet : " Une Éducation Technologique Innovante, Créative, en mode StartUP !"
Lettre à Monsieur François HOLLANDE
Président de la république

Objet : "Développons des Universités de Technologie dans les villes moyennes !"
Lettre à Madame Najat VALLAUD-BELKACEM
Ministre de l'éducation nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

Objet : "Une association innovante au service de la refondation et du socle commun !"
Rencontre Michel LUSSAULT
Président du Conseil supérieur des programmes

Objet : " Une éducation Technologie au service de la refondation et du socle commun !"
Devenir PROFESSEUR(E)
Activité du Site

Pages vues depuis 06/01/2012 : 15 112 008

  • Nb. de membres 74
  • Nb. d'articles 1 552
  • Nb. de forums 12
  • Nb. de sujets 19
  • Nb. de critiques 0

Top 10  Statistiques