Nos moteurs de recherche personnalisés sont à nouveau à votre disposition.

[TÉC] recherche pour vous sur les sites des partenaires :

 

 

Rechercher dans Les partenaires

Les catalogues Technologie Services 2018 arrivent dans nos casiers, il sont tous téléchargeables !

Catalogues Technologie-Services TEC2018.jpg

 

Découvrir tous les catalogues

Catalogue collège partie didactique 2018/2019

Une révolution est en marche avec la Virtual Tab développée par Technologie Services. 
Avec cette tablette virtuelle plus besoin de PC, de tablette ou de smartphone pour piloter et programmer vos robots et vos drones. Découvrez vite ses extraordinaires possibilités pour un prix lui aussi extraordinaire!
Retrouvez de nouveaux robots programmables à base de châssis aluminium et de logiciels compatibles Scratch 3.0 à des prix ultra compétitifs.
La gamme Makeblocks'est enrichie du Codey Rocky, de nouvelles extensions pour le mBot, d'une maquette barrière et même d'un simulateur 3D.
Un escadron de drones, Dji et Parrot, programmables sous Scratch rejoint les robots... 

Télécharger le Catalogue_college_didactique_2018.pdf 

Catalogue collège partie impression 3D 2018/2019 

Télécharger le Catalogue_college_impression3d_2018.pdf

Catalogue collège partie équipement 2018/2019

Télécharger le Catalogue_college_equipement_2018.pdf

Catalogue multimédia 2018/2019

Télécharger le Catalogue_multimedia_2018.pdf

Catalogue lycées démarche de projet 2018/2019

Télécharger le Catalogue_lycee_demproj_2018.pdf

Catalogue lycée équipement 2018-2019

Télécharger le Catalogue_lycee_equipement_2018.pdf

Lettre de présentation Technologie Education Culture  TEC2018-2019.jpg

Nous remercions l'équipe de Technologie Services pour la parution page 192 du catalogue équipement de la présentation de nos ambitions !

Lundi 17 septembre 2018 @ 11:44:37 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans Les partenaires

Le catalogue a4 TECHNOLOGIE arrive dans nos casiers, il est lisible et téléchargeable en ligne

Catalogue a4-Technologie 2018 2019  TEC2018.jpg

http://www.a4telechargement.fr/

 

Nous remercions toute l'équipe de a4 TECHNOLOGIE pour la parution page 346 de le présentation de nos ambitions !

Lettre de présentation Technologie Education Culture  TEC2018-2019.jpg

 

 

Vendredi 14 septembre 2018 @ 11:02:31 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans Thèse Education Technologique

Concevoir avec des technologies émergentes pour la construction conjointe des pratiques et des artefacts : apports d’une méthodologie participative à l’innovation technologique et pédagogique par Cédric Knibbe

thèse-Cédric-Knibbe.jpg

 

Télécharger la thèse

 

Concevoir avec des technologies émergentes pour la construction conjointe des pratiques et des artefacts : apports d’une méthodologie participative à l’innovation technologique et pédagogique

Résumé

Les Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement (TICE) peuvent transformer profondément les pratiques pédagogiques. Cependant, pour que ce bénéfice potentiel se réalise, il faut que les solutions produites en conception puissent à la fois s’intégrer à ces pratiques et être sources d’innovation potentielles, en termes de plus-values pour les activités d’enseignement et d’apprentissage. L’objectif de cette thèse est de mettre en avant des facteurs de conception qui permettent d’articuler ces enjeux dans le cadre d’un projet de conception sur technologie émergente pour l’enseignement. Ainsi, la recherche s’intéresse à une démarche participative mise en œuvre dans la conception conjointe d’un système technique (l’application sur table interactive) et des pratiques enseignantes (par l’intermédiaire de scénarios pédagogiques). Nos hypothèses concernent les effets de différents facteurs sur l’élaboration d’un compromis entre des enjeux d’intégration et d’innovation : implication de futurs utilisateurs « pionniers » ; opportunités de confrontation de leurs hypothèses de conception ; cadrage du champ des possibles. Les analyses portent sur l’ensemble de la démarche de conception, afin de caractériser ces effets d’un point de vue longitudinal en les situant par rapport aux différentes méthodes mobilisées et à l’avancement des solutions de conception. En particulier, les justifications des choix de conception relatifs à certaines composantes de l’artefact en cours d’élaboration sont étudiées pour caractériser, d’une part, les facteurs de la conception qui ont contextualisé ces choix et, d’autre part, leurs liens avec les enjeux d’innovation ou d’intégration, voire les deux. Les résultats montrent que : (i) la mobilisation et la redéfinition des scénarios pédagogiques, l’implication d’enseignants en tant que co-concepteurs, la confrontation des solutions de conception sur prototype et en simulation et enfin le recueil des besoins favorisent la définition de caractéristiques techniques et l’intégration du système technique ; (ii) la définition des caractéristiques techniques de l’application, l’implication d’enseignants pionniers, l’identification de leurs besoins et la simulation des solutions favorisent l’adaptation des pratiques enseignantes aux caractéristiques de la technologie en vue d’optimiser son intégration ; (iii) les différentes formes de confrontation à la nouvelle technologie ainsi que les apprentissages mutuels en conception participative vis-à-vis du potentiel technique et interactif des tables interactives contribuent à l’exploitation de ce potentiel par les concepteurs ; (iv) les caractéristiques innovantes des tables interactives, l’anticipation de leurs usages potentiels en salle de classe, la mise en œuvre des solutions de conception en situation réelle, la participation d’enseignants futurs utilisateurs leur permettant de s’approprier la nouvelle technologie et l’identification de leurs difficultés actuelles favorisent l’innovation dans les scénarios pédagogiques et l’amélioration des activités d’enseignement et d’apprentissage.

Designing with emerging technologies for the joint definition of artifacts and of professional practices : benefits of participatory methods for technological and pedagogical innovation

Résumé

Information and Communication Technologies have the potential for deeply transforming teachers’ practices. However, this requires design solutions to be adapted to these practices and, at the same time, to foster innovations, in terms of improvements for teaching and learning activities. This thesis aims at highlighting design factors that allow the articulation between these goals, in the context of a design project with emerging technologies for education. The research focuses onthe design process: joint definition of a technical system (an application on an interactive tabletop) and of teaching practices (via pedagogical scenarios); involvement of future users; design hypothesis assessment modalities; framing the scope of design possibilities. Our hypotheses concern the potential effects of these factors on the reaching of a compromise between integration and innovation related goals.Analyses cover the entire design process, in order to longitudinally examine the various design techniques used and the design process advancement. In particular, design choices related to some of the features of the artifact are analyzed to investigate the links between design factors and integration/innovation related goals.Results show that: (i) using and redefining pedagogical scenarios, involving users as co-designers, confronting the design solutions with prototypes and simulations and identifying users’ needs facilitate the technical definition of the application and its integration in future teaching activities; (ii) defining the technical properties of an artifact, involving teachers as experimenters, identifying their needs and simulating on the design solution foster the adaptation of teachers’ practices to the specificities of the technologies and optimize its integration ; (iii) allowing participants to interact with the emerging technology in different ways and the mutual learning processes between designers, regarding tabletops technical and interactional potential,help them capitalize on this potential ; (iv) identifying the innovative features of tabletops, anticipating their potential uses, testing prototypes in real class situations and involving teachers, to let them learn how to use an emerging technology and to express the existing limits of in their teaching practices, foster innovation in their pedagogical scenarios and, thus, can improve teaching and learning activities.

Sous la direction de Pierre Falzon. Soutenue le 20-12-2016 à Paris, CNAM , dans le cadre de École doctorale Abbé Grégoire (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche sur le travail et le développement (Paris)(laboratoire) , Laboratoire d'Interfaces Sensorielles et Ambiantes (laboratoire) et de Centre de Recherche sur le Travail et le Développement / CRTD (laboratoire) .

Jeudi 13 septembre 2018 @ 15:34:03 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans Emissions TV RADIO

[TV] semaine du 15 au 21 septembre 2018

Samedi 15 septembre août à 20h50 sur ARTE "Claude Dornier, pionnier de l'aviation - 2018 - 90 min"
Samedi 15 septembre août à 22h20 sur ARTE "Demain, l'école 1/2 - 2018 - 55 min"
RADIO Dimanche 16 septembre à 17h00 sur France Culture "Rue des écoles / Être et savoir - 2018 - 55 min."
Lundi 17 septembre à 20h30 sur LCP "La Reine bicyclette, histoire des français à vélo - 2013 - 60 min."
Mardi 18 septembre à 15h40 sur France 5 "Rêver le futur : les transports du futur - 2016 - 52 min"
Mardi 18 septembre à 17h10 sur ARTE "Xénius : l'avenir du charbon - 20xx - 25 min"
Jeudi 20 septembre à 21h00 sur France 2 "Envoyé spécial : Eoliennes, le vent de la révolte - 2018 - 105 min"
Vendredi 21 septembre à 17h10 sur ARTE "Xénius : Les enfants myopes - 2014 - 52 min"

Et tous les jours sur ARTE : "Xenius"
.Sans oublier le site TV   http://www.lesite.tv

Mercredi 12 septembre 2018 @ 22:18:30 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans Les MOOC

Se former pour l’ICN Informatique et Création Numérique

Se former pour l-ICN Informatique et Création Numérique TEC2018.jpg

Inscrivez vous avant le 30 octobre 2018

À propos du cours

Les lycéennes et lycéens de toutes sections commencent à apprendre de l'informatique pour ne plus être de simples consommateurs mais devenir créateurs du numérique : c’est l’enseignement de l'option "Informatique et Création Numérique, I.C.N.", de la seconde à la terminale pour toutes les sections

Comment aider les enseignants d'I.C.N ? Quels savoirs partager avec eux ? Quelles ressources sélectionner ? Quelles compétences leur transmettre pour qu'ils puissent assurer ce nouvel enseignement ?

Ce sera un MOOC un peu particulier : un endroit de partage et d'entraide, où chacune et chacun construira son parcours selon ses besoins et ce qu'il sait déjà, un espace qui va évoluer avec le temps ; on le commence quand on veut et on y revient aussi longtemps qu'on en a besoin.

Le N ? Des grains de culture scientifique pour découvrir le numérique et ses sciences dans le réel, lié au quotidien de ces jeunes. Montrer où sont les systèmes numériques et ce qu'ils sont exactement, les données et les algorithmes qui nous entourent, les impacts sociétaux des mutations qui en découlent, leur montrer tant les opportunités que les risques (ex: crowdsourcing, nouveaux contacts sociaux, ...) qui sont devant elles et eux.

Le I ? Commencer à apprendre l'informatique et ses fondements. On part ici de l'hypothèse (vraie pour quelques années) que presque tout le monde débute en informatique, on a donc à découvrir, le codage de l'information, l'algorithmique et la programmation, les systèmes numériques (les réseaux, les bases de données). Vous croyez ne rien savoir ou tout savoir ? Venez voir comme c'est accessible !

Le C ? S'outiller pour accompagner les initiatives de création et les projets scientifiques des élèves. L'ICN est une vraie formation par le faire à travers des projets. On partagera une méthode pour faire des projets de création numérique, et des leviers pour encadrer ces jeunes en situation de projets.

À qui s'adresse ce cours ?

Ce MOOC est principalement destiné aux enseignants de lycée qui enseignent l’ICN, et il n’y a besoin d’aucun prérequis en informatique : c’est un MOOC d’initiation. C’est pour cela qu’il intéresse aussi les citoyennes et citoyens qui veulent être éclairé-e-s sur ces sujets.

Plan du cours

Partie I

Le numérique et ses sciences dans le réel

  • Voir les entrailles matérielles et logicielles d'un objet numérique
  • Le Web et ses usages sociétaux : les réseaux sociaux et le cloud
  • Robotique et intelligence artificielle
  • L'informatique n'appartient pas qu'aux informaticiens

Partie 2

L’informatique et ses fondements

  • Le codage binaire
  • L'algorithmique
  • La programmation
  • L' architecture des ordinateurs et des réseaux

Partie 3

Créer des projets pour l'ICN

  • Pour faire un site web interactif
  • Créer un jeu vidéo
  • Du selfie à l'oeuvre d'art interactive

Organisation du cours

Ce Mooc représente une vingtaine à une trentaine d'heures de formation que chacun pourra moduler en fonction de son niveau (débutant ou avancé) et de son besoin

 

Evaluation

  • Auto-évaluation par des quiz ou exercices ponctuels au fil des sections du MOOC
  • Activités entre pairs pour développer l’entraide et le partage de bonnes pratiques
  • Attestations de suivi avec succès délivrées par FUN

Conditions d'utilisation

Mercredi 12 septembre 2018 @ 13:38:06 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans Les livres et revues

Les éditions de l'Université de Technologie de BELFORT-MONTBELLIARD

UTBM-édition-TEC2018.jpg

 

https://www.utbm.fr/editions/diffusion-distribution/

Depuis 2003, le Pôle éditorial développe une activité d’édition scientifique, pédagogique et culturelle, visant au rayonnement des recherches et des formations conduites à l’UTBM, mais aussi à l’extérieur de l’établissement. Les ouvrages sont diffusés dans toutes les librairies de France et tous les sites de ventes par correspondance

A l’Université de technologie de Belfort-Montbéliard – l’une des trois universités de ce type en France avec Compiègne et Troyes – la technologie ne se réduit pas à la connaissance des techniques. Elle se définit plutôt comme une approche scientifique de ces techniques, approche qui se fonde aussi sur les sciences humaines.

Dès sa création, l’UTBM a tenu à développer une activité d’édition pour faire connaître à tous, enseignants-chercheurs, ingénieurs, étudiants et grand public une sélection des travaux scientifiques, pédagogiques et aussi culturels, de ses chercheurs, de ses enseignants et de ses étudiants, mais aussi des travaux de recherche menés en dehors de ses murs.

Le catalogue sur support papier présente nos publications, chacune d’elles est décrite plus en détails sur notre site. http://www.utbm.fr/wp-content/uploads/2015/04/CATALOGUE-201809_PE-UTBM_WEB.pdf
Nos ouvrages sont disponibles dans toutes les librairies, la plupart de ceux qui sont épuisés sont accessibles gratuitement sur notre site, en version numérique.

 

  • Pôle éditorial de l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard
    Site de Sevenans – 90010 BELFORT cedex – tél. +33 (0)3 84 58 32 72
    Notre bon de commande, à nous retourner accompagné de votre paiement

 

  • En librairies et sites de ventes en ligne

 

  • Le Comptoir des presses d’universités (pour les particuliers)
    86, rue Claude Bernard – 75005 Paris – Tél. +33 (0)1 47 07 83 27
    Horaires : du lundi au vendredi de 10h à 19h et le samedi de 11h à 19h
    Site de vente en ligne : http://www.lcdpu.fr/editeurs/utbm/

 

  • CID (Centre Interinstitutionnel pour la Diffusion de publications en sciences humaines) (pour les professionnels)
    8-20, Rue Robert Schuman – 94220 Charenton-le-Pont
    Tél. +33 (0)1 53 48 56 30 – Fax +33 (0)1 53 48 20 95
    http://www.msh-paris.fr/diffusion/fmsh-diffusion/cid/
 

Notes aux contributeurs :

J’accepte de ne pas mettre le Pôle éditorial en concurrence avec un autre éditeur durant la période d’expertise.

Les manuscrits seront adressés à la rédaction (editions@utbm.fr) avec :

  1. les coordonnées complètes de leurs auteurs (adresse, courriel et téléphone) ;
  2. leurs fonctions ;
  3. leur institution de rattachement ;
  4. un résumé (700 signes espaces compris maximum) accompagné de sa traduction en anglais.

Le nombre maximal de caractères est de 40 000 (espaces compris) pour un article et entre 400 000 et 500 000 pour un ouvrage.

Réferences :

Pour chaque ouvrage cité, la bibliographie devra inclure nom et prénom de l’auteur, titre, lieu de l’édition, éditeur, date d’édition.

Pour chaque référence citée, la bibliographie, en note de bas de page, devra suivre les normes suivantes sur le fond et sur la forme (respect de la casse, de la ponctuation, etc.) :

Ouvrage :

Première occurrence :

Piketty Thomas, Les hauts Revenus en France au xxe siècle. Inégalités et redistributions, 1901-1998, Paris, Grasset, 2001, 807 p.

Occurrences suivantes :

Piketty Thomas, Les hauts Revenus..., op. cit., p. 66.

Article :

Première occurrence :

RosenbeRg Nathan et tRajtenbeRg Manuel, « A General-Purpose Technology at Work: The Corliss Steam Engine in the Late-Nineteenth-Century United States », Journal of Economic History, 64, mars 2004, 1, p. 61-99.

Occurrences suivantes :

RosenbeRg Nathan et tRajtenbeRg Manuel, « A General-Purpose... », loc. cit., p. 63.

Chapitre dans ouvrage collectif :

Première occurrence :

schmaltz Florian, « Otto Bickenbach et la recherche biomédicale sur les gaz de combat à la Reichsuniversität Strassburg et au camp de concentration du Struthof-Natzweiler », bonah Ch., Danion-gRilliat A., olff-nathan J.   et alii (dir.), Nazisme, science et médecine, Paris, Editions Glyphes, coll. « Société, histoire et médecine », 2006, p. 141-165.

Occurrences suivantes :

schmaitz Florian, « Otto Bickenbach... », loc. cit., p. 163.

Si le manuscrit est accompagné d’un index, vérifier que toutes les références citées dans le texte apparaissent dans l’index et que tous les termes de l’index sont cités dans le texte.

Si le texte comprend des documents à reproduire tels que tableaux, graphiques, images, etc., l’auteur veillera à signaler l’emplacement désiré pour chacun d’eux et à leur appel dans le texte ainsi qu’à la mention systématique des titres, légendes et sources.

Illustrations :

Les graphiques, images et cartes doivent être transmis séparément au format .jpg ou .tif (300 DPI de préférence). Tout autre document remis sous forme de papier doit être un original prêt à la reproduction et exempt de toute souillure ou de collage.

Textes :

Les textes seront fournis de façon uniforme au format .doc ou .rtf. Réserver les italiques aux termes étrangers et textes étrangers. Mettre entre guillemets les citations.

Ne pas souligner de mots, ne pas utiliser de gras, ni écrire en majuscules. Ne pas dépasser trois niveaux de titre, numéroter les titres (en chiffres).

Droits d’auteur :

L’auteur s’engage à fournir une contribution originale.

Si l’auteur utilise un document ayant déjà paru dans une autre publication, il fournira les droits de reproduction ainsi que la (les) éventuelle(s) mention(s) à indiquer.

 

SubmittiNg your maNuscript

I do agree not to submit my typescript to any other editor at the same time.

Typescripts should be sent to the Editor (editions@utbm.fr) along with the authors’ full contact details :

  1. The full names, addresses, telephone numbers and email addresses of the authors
  2. Their occupations
  3. Their affiliations
  4. A summary (700 signs space included maximum)

The typescript should not exceed 40 000 characters (space included) for a journal and 400 000 for a book.

References:

Each reference should give the full name of the author(s), the title, the publisher, along with the publishing location and date. Every reference cited in the text will have its footnote complying with the following rules (case, punctua- tion, etc.)

Books:

First time:

Thomas Piketty, Les hauts Revenus en France au XXe siècle. Inégalités et redistributions, 1901-1998, Paris, Grasset, 2001.

Then:

Thomas Piketty, Les hauts Revenus..., op. cit., p. 66.

Journals:

First time:

Nathan Rosenberg et Manuel Trajtenberg, « A General-Purpose Technology at Work: The Corliss Steam Engine in the Late-Nineteenth-Century United States », dans Journal of Economic History, 64, mars 2004, 1, p. 61-99.

Then:

Nathan Rosenberg et Manuel Trajtenberg, « A General-Purpose... », loc. cit., p. 63.

Chapter in an edited work:

First time:

Florian Schmaltz, « Otto Bickenbach et la recherche biomédicale sur les gaz de combat à la Reichsuniversität Strassburg et au camp de concentration du Struthof-Natzweiler », dans Christian Bonah, Anne Danion- Grilliat, Josiane Olff-Nathan et alii (dir.), Nazisme, Science et médecine, Editions Glyphes, Paris, 2006, p. 141-165 (coll. « Société, histoire et médecine »).

Then:

Florian Schmaitz, « Otto Bickenbach... », loc. cit., p. 163.

If your manuscript has a list of references authors will make sure that every reference cited in the text is included in the list of references and every item on the list of references is cited in the text.

Whenever a table, a graph, a picture or photo are included in the text, the authors will clearly refer to them in the text and clearly indicate where they should be inserted and systematically give them a title, a legend and cite the origin.

Illustrations:

Illustrations, pictures and graphs, should be supplied as separate files, with the highest quality and in an electronic format that helps us to publish the article in the best way possible.

Resolution: Images should be supplied as bitmap based files (ie with .tiff or .jpeg extension) with a resolution of at least 300 dpi (dots per inch). Graphs will be supplied as Excel files with data.

Texts:

The preferred format for submitting typescript online is .doc files or .rtf files and should be uniform. Foreign names and terms should be in italics.

Quotations should appear between inverted commas.

Please do not underline, bold type, nor write in capital letters. Do not exceed three title levels, number titles:

Copyright:

Authors certify that their contributions have never been published before.

If authors supply documents which have already been published they will provide the needed copyright as well as any references that need to be mentioned.

Mardi 11 septembre 2018 @ 13:16:39 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans La veille

Sécurité de vos données : les 7 méthodes de piratage les plus courantes

La Hack Academy

La campagne de prévention Hack Academy présente, avec humour, les cyber-risques auxquels s’exposent quotidiennement les internautes. Une initiative d’intérêt public soutenue par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) et le ministère de l’Intérieur.

Selon l'ANSSI, « la campagne nationale de sensibilisation anti-hacking est destinée à mieux alerter sur les risques de la vie numérique. Une action qui s’inscrit dans la mission de l’association – mieux comprendre comment le monde numérique transforme notre vie et nos entreprises – et répond à une problématique sociétale majeure. Veiller sur ses données sensibles, c’est aussi contribuer à enrayer les menaces affectant la cybersécurité nationale ».

1re méthode : le phishing

Le phishing, qu’est-ce que c’est ?

Le phishing ou hameçonnage consiste à faire croire à la victime qu’elle communique avec un tiers de confiance dans le but de lui soutirer des informations personnelles telles que son numéro de carte bancaire ou son mot de passe.

Comment vous protéger contre le phishing ?

Trois conseils pour vous protéger contre le phishing

  • Si vous réglez un achat, vérifiez que vous le faites sur un site web sécurisé dont l’adresse commence par  « https ».
  • Si un courriel vous semble douteux, ne cliquez pas sur les pièces jointes ou sur les liens qu’il contient ! Connectez-vous en saisissant l’adresse officielle dans la barre d’adresse de votre navigateur.
  • Ne communiquez jamais votre mot de passe. Aucun site web fiable ne vous le redemandera !
  • Vérifiez que votre antivirus est à jour pour maximiser sa protection contre les programmes malveillants.

Lire aussi : Comment se prémunir contre le phishing ? | Sécurité de vos données : qu’est-ce que l’attaque par hameçonnage ciblé (spearphishing) ?

2e méthode : le rançongiciel

Qu’est-ce qu'un rançongiciel ?

Les rançongiciels sont des programmes informatiques malveillants de plus en plus répandus (ex : Wannacrypt, Jaff, Locky, TeslaCrypt, Cryptolocker, etc.). L’objectif : chiffrer des données puis demander à leur propriétaire d'envoyer de l'argent en échange de la clé qui permettra de les déchiffrer.

Comment vous protéger contre un rançongiciel ?

Trois conseils pour vous protéger contre un rançongiciel :

  • Effectuez des sauvegardes régulières de vos données.
  • N’ouvrez pas les messages dont la provenance ou la forme est douteuse.
  • Apprenez à identifier les extensions douteuses des fichiers : si elles ne correspondent pas à ce que vous avez l’habitude d’ouvrir, ne cliquez pas ! Exemple : Vacances_photos.exe

Lire aussi : Cinq conseils pour se prémunir contre les « rançongiciels » (ransomware)

3e méthode : Le vol de mot de passe

Le vol de mot de passe, qu’est-ce que c’est ?

Le vol de mot de passe consiste à utiliser des logiciels destinés à tenter un maximum de combinaisons possibles dans le but de trouver votre mot de passe. Le vol de mot de passe peut également se faire en multipliant les essais d’après des informations obtenues par exemple sur les réseaux sociaux.

Comment vous protéger contre un vol de mot de passe ?

Quatre conseils pour vous protéger contre un rançongiciel :

  • N’utilisez pas le nom de vos enfants, de vos mascottes ou d’autres éléments susceptibles de figurer dans vos réseaux sociaux comme mot de passe.
  • Construisez des mots de passe compliqués : utilisez des lettres, des majuscules et des caractères spéciaux.
  • N’utilisez pas le même mot de passe partout !
  • Procurez-vous un anti-virus et anti-spyware et mettez-le régulièrement à jour

>> voir un exemple de mot de passe dans nos dix conseils pour éviter de vous faire pirater votre ordinateur

Lire aussi : Comment protéger ses données personnelles ?

4e méthode : Les logiciels malveillants

Un logiciel malveillant, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un programme développé dans le seul but de nuire à un système informatique. Il peut être caché dans des logiciels de téléchargement gratuits ou dans une clé USB.

Comment vous protéger contre un logiciel malveillant ?

Deux conseils pour vous protéger contre un logiciel malveillant :

  • N’installez que des logiciels provenant de sources fiables ! Si un logiciel normalement payant vous est proposé à titre gratuit, redoublez de vigilance. Préférez les sources officielles !
  • Ne connectez pas une clé USB trouvée par hasard, elle est peut être piégée !

Lire aussi : Comment lutter contre les spams ?

5e méthode : Les faux sites internet

Un faux site internet, qu’est-ce que c’est ?

Des faux sites (boutiques en ligne, sites web administratifs…) peuvent être des copies parfaites de l’original. Leur but : récupérer vos données de paiement ou mots de passe.

Comment vous protéger contre un faux site internet ?

Encore une fois, ne saisissez pas vos données de paiement ou mots de passe dans des sites web non sécurisés, c’est-à-dire ne commençant pas par « https ».

Lire aussi : Sécurité sur le web : découvrez le site web cybermalveillance.gouv.fr

6e méthode : Un faux réseau wifi

Un faux réseau wifi, qu’est-ce que c’est ?

Lorsque vous êtes dans un lieu public, une multitude de connexions wifi ouvertes peuvent apparaître. Méfiez-vous, certains de ces réseaux sont piégés et destinés à voler vos informations.

Comment vous protéger contre un faux réseau wifi ?

Quatre conseils pour vous protéger contre un faux réseau wifi :

  • Assurez-vous de l’originalité du réseau concerné. Si possible, demandez confirmation à l’un des responsables du réseau ouvert (Exemple : le bibliothécaire, le responsable d’un café…).
  • Si vous devez créer un mot de passe dédié, n’utilisez pas le mot de passe d’un de vos comptes.
  • Ne vous connectez jamais à des sites web bancaires ou importants (boîte de réception, documents personnels stockés en ligne…) via l’un de ces réseaux. N’achetez jamais quelque chose en ligne via ces derniers non plus. Attendez d’être sur un réseau fiable pour ce faire.
  • N’installez jamais de mise à jour soi-disant obligatoire à partir de l’un de ces réseaux.

7e méthode : La clé USB piégée

Une clé USB piégée, qu’est-ce que c’est ?

Avez-vous déjà trouvé une clé USB ? Abstenez-vous de la connecter à votre ordinateur ! Celle-ci peut avoir été abandonnée dans le seul but de voler ou de chiffrer vos données contre rançon.

Comment vous protéger contre une clé USB piégée ?

En évitant tout simplement de la connecter à votre ordinateur. Rapportez-la plutôt au service des objets perdus de l’établissement dans lequel vous vous trouvez ou de votre ville.

>> Voir tous les conseils de la Hack Academy

Dimanche 09 septembre 2018 @ 11:16:42 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans Emissions TV RADIO

[TV] semaine du 8 au 14 septembre 2018

RADIO Dimanche 9 septembre à 17h00 sur France Culture "Rue des écoles / Être et savoir - 2018 - 55 min."
Lundi 10 septembre à 17h10 sur ARTE "Xenius : Sus aux emballages plstiques - 2018 - 25 min."
Mardi 11 septembre à 21h00 sur France 2 "Cash investigation : Plastique, la grande intox"- 2018 - 125 min"
Lundi 12 septembre à 17h10 sur ARTE "Xenius : Tout sur les jeux vidéo - 2018 - 25 min."
Jeudi 13 septembre à 22h45 sur RMC Decouverte "L'extraordinaire histoire du Concorde - 2016 - 49 min"

Et tous les jours sur ARTE : "Xenius"
.Sans oublier le site TV   http://www.lesite.tv

Mercredi 05 septembre 2018 @ 17:26:53 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans C'est officiel

L'éducation nationale en chiffres 2018

Education-Nationale-en-2018.jpg

Télécharger L'éducation nationale en chiffres 2018

enc18_infographie_grands_chiffres_1_987176.180.jpg

enc18_infographie_grands_chiffres_2_988175.180.jpg

enc18_infographie_couts_987183.180.jpg

enc18_infographie_1degre_1_987186.180.jpg

enc18_infographie_1degre_2_987189.180.jpg

enc18_infographie_2degre_1_987192.180.jpg

enc18_infographie_2degre_2_987195.180.jpg

enc18_infographie_sortants_987198.180.jpg

Lundi 03 septembre 2018 @ 11:00:32 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Rechercher dans La vie de l'association

Faut-il réécrire les programmes de l'Education Technologique au regard des 17 objectifs de Développement Durable ?

17 objectifs du developpement durable 2015-2030  TEC2018.jpg

https://www.un.org/sustainabledevelopment

Objectif 1. Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde

1.1       D'ici à 2O3O, éliminer complètement l'extrême pauvreté dans le monde entier (s'entend actuellement du fait de vivre avec moins de 1,25 dollar par jour)

1.2       D'ici à 2O3O, réduire de moitié au  moins  la  proportion  d'hommes, de  femmes et d'enfants de tous âges qui souffrent d'une forme ou l'autre de pauvreté, telle que définie par chaque pays

1.3       Mettre en place des systèmes et mesures de protection  sociale  pour  tous,  adaptés au contexte national, y compris des socles de protection sociale, et faire en  sorte que, d'ici à 2O3O, une part importante des pauvres et des personnes vulnérables  en bénéficient

1.4       D'ici à 2O3O, faire en sorte  que  tous  les hommes et les femmes, en particulier les pauvres et les personnes vulnérables, aient les mêmes droits aux ressources économiques et qu'ils aient accès aux services de base, à la propriété foncière, au contrôle des terres et à d'autres formes de propriété, à l'héritage, aux ressources naturelles et à des nouvelles technologies et des services financiers adaptés à leurs besoins, y compris la microfinance

1.5       D'ici à 2O3O, renforcer la résilience des pauvres et des personnes en situation vulnérable et réduire leur exposition aux phénomènes climatiques extrêmes et à d'autres chocs et catastrophes  d'ordre  économique,  social  ou environnemental  et leur vulnérabilité

1.a       Garantir une mobilisation importante de ressources provenant de sources multiples, y compris par le renforcement de la  coopération pour  le  développement, afin de  doter les pays en développement, en particulier les pays les moins avancés,     de moyens adéquats et prévisibles de mettre en œuvre des programmes et politiques visant à mettre fin à la pauvreté sous toutes ses formes

1.b       Mettre en place aux niveaux national, régional et international des  cadres  d'action viables, qui se fondent sur des stratégies de développement favorables aux pauvres et soucieuses de la problématique hommes-femmes, afin d'accélérer l'investissement dans des mesures d'élimination de la pauvreté

 

Objectif 2. Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l'agriculture durable

2.1       D'ici à 2O3O, éliminer la faim et faire en sorte que chacun, en particulier les pauvres et les personnes en situation vulnérable, y compris les nourrissons, ait accès toute l'année à une alimentation saine, nutritive et suffisante

2.2       D'ici à 2O3O, mettre fin à toutes les formes de malnutrition, y compris en atteignant d'ici à 2O25 les objectifs arrêtés à l'échelle  internationale  relatifs  aux retards de croissance et à l'émaciation chez les enfants  de moins  de  5 ans,  et répondre aux besoins nutritionnels des adolescentes, des femmes enceintes ou allaitantes et des personnes âgées

2.3       D'ici à 2O3O, doubler la productivité agricole et les revenus des petits  producteurs alimentaires, en particulier des  femmes,  des  autochtones,  des  exploitants familiaux, des éleveurs et des pêcheurs, y compris en assurant l'égalité d'accès aux terres, aux autres ressources productives et facteurs de production, au savoir, aux services financiers, aux marchés et aux possibilités d'ajout de valeur et d'emplois autres qu'agricoles

2.4       D'ici à 2O3O, assurer la viabilité des systèmes de production  alimentaire  et mettre en œuvre des pratiques agricoles résilientes qui permettent d'accroître la productivité et la production, contribuent à la préservation  des  écosystèmes,  renforcent la capacité d'adaptation aux changements climatiques, aux phénomènes météorologiques extrêmes, à la sécheresse,  aux  inondations  et à  d'autres catastrophes et améliorent progressivement la qualité des terres et des sols

2.5       D'ici à 2O2O, préserver la diversité génétique des semences, des cultures et des animaux d'élevage ou domestiqués  et  des  espèces sauvages  apparentées,  y compris au moyen de banques de semences et de plantes bien gérées et  diversifiées  aux  niveaux national, régional et international, et favoriser l'accès aux avantages que présente l'utilisation des ressources génétiques et du savoir traditionnel associé ainsi que le partage juste et équitable de ces avantages, comme convenu à l'échelle internationale

2.a       Accroître, notamment grâce au renforcement de la coopération internationale, l'investissement dans l'infrastructure rurale, les services de recherche et de vulgarisation agricoles et la mise  au  point  de  technologies et de  banques de  plantes et de gènes d'animaux d'élevage,  afin  de  renforcer  les capacités  productives agricoles des pays en développement, en particulier des pays les moins avancés

2.b       Corriger et prévenir les restrictions et distorsions  entravant le  fonctionnement des marchés agricoles mondiaux, y compris par l'élimination parallèle de toutes les formes de subventions aux exportations agricoles et de toutes les mesures à l'exportation ayant un effet équivalent, conformément au mandat du Cycle de négociations de Doha pour le développement

2.c       Adopter des mesures visant à assurer le bon fonctionnement des marchés de denrées alimentaires et de produits dérivés et à faciliter  l'accès  rapide  aux informations relatives à ces marchés, y compris le niveau des réserves  alimentaires, afin de contribuer à limiter l'extrême volatilité des prix alimentaires

 

Objectif 3. Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien- être de tous à tout âge

3.1       D'ici à 2O3O, faire passer le  taux  mondial de  mortalité  maternelle au-dessous de 7O pour 1OO OOO naissances vivantes

3.2       D'ici à 2O3O, éliminer les décès évitables  de nouveau-nés  et  d'enfants  de moins de 5 ans, tous les pays devant chercher à ramener la mortalité néonatale à 12 pour 1 OOO naissances vivantes au plus et  la  mortalité des enfants de  moins de 5 ans  à 25 pour 1 OOO naissances vivantes au plus

3.3       D'ici à 2O3O, mettre fin à l'épidémie de sida, à la tuberculose, au paludisme et aux maladies tropicales négligées et  combattre  l'hépatite,  les  maladies  transmises  par l'eau et autres maladies transmissibles

3.4       D'ici à 2O3O, réduire d'un tiers, par la prévention et le traitement, le taux de mortalité prématurée due à des maladies non transmissibles et promouvoir la santé mentale et le bien-être

3.5       Renforcer la prévention et le traitement de l'abus de substances psychoactives, notamment de stupéfiants et d'alcool

3.6       D'ici à 2O2O, diminuer de moitié à l'échelle mondiale le nombre de décès et de blessures dus à des accidents de la route

3.7       D'ici à 2O3O, assurer l'accès de  tous  à  des services de  soins de  santé  sexuelle et procréative, y compris à des fins de planification familiale, d'information et d'éducation, et veiller à  la  prise en  compte de la santé procréative dans les stratégies  et programmes nationaux

3.8       Faire en sorte que chacun bénéficie d'une couverture sanitaire universelle, comprenant une protection contre les risques financiers et donnant  accès  à  des services de santé essentiels de qualité et à  des  médicaments  et  vaccins  essentiels sûrs, efficaces, de qualité et d'un coût abordable

3.9       D'ici à 2O3O, réduire nettement le nombre de décès et de maladies dus à des substances chimiques dangereuses et à la pollution et à la contamination de l'air, de  l'eau et du sol 

3.a       Renforcer dans tous les pays, selon qu'il convient, l'application de la Convention-cadre de l'Organisation mondiale de la Santé pour la lutte antitabac

3.b       Appuyer la recherche et le développement  de vaccins  et  de médicaments contre les maladies, transmissibles ou non, qui touchent principalement les habitants des pays en développement, donner accès, à un coût abordable, aux médicaments et vaccins essentiels, conformément à la Déclaration de Doha sur  l'Accord  sur  les aspects des droits  de  propriété intellectuelle  qui touchent au  commerce (ADPIC) et la santé publique, qui réaffirme le droit qu'ont les pays en développement de tirer pleinement parti des dispositions de cet accord qui ménagent une flexibilité lorsqu'il s'agit de protéger la santé publique et, en particulier, d'assurer l'accès universel aux médicaments

3.c       Accroître considérablement le budget de la santé et le recrutement, le perfectionnement, la formation et le maintien en  poste  du  personnel de  santé  dans  les pays en développement, notamment dans les pays les moins avancés et les petits États insulaires en développement

3.d       Renforcer les moyens dont disposent tous les pays, en particulier les pays en développement, en matière d'alerte rapide,  de  réduction  des  risques  et  de  gestion des risques sanitaires nationaux et mondiaux

 

Objectif 4. Assurer à tous une éducation équitable, inclusive et de qualité et des possibilités d'apprentissage tout au long de la vie

4.1       D'ici à 2O3O, faire en  sorte que toutes les filles et  tous les garçons suivent, sur un pied d'égalité, un cycle  complet d'enseignement primaire et  secondaire  gratuit  et de qualité les dotant d'acquis véritablement utiles

4.2       D'ici à 2O3O, faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons aient accès à des services de développement et de prise en charge de la petite enfance et à une éducation préscolaire de qualité qui les préparent à suivre un enseignement primaire

4.3       D'ici à 2O3O, faire en  sorte que toutes les femmes et tous les  hommes aient  accès dans des conditions d'égalité à un enseignement technique, professionnel ou tertiaire, y compris universitaire, de qualité et d'un coût abordable

4.4       D'ici à 2O3O, augmenter nettement le nombre de jeunes et  d'adultes disposant  des compétences, notamment techniques et professionnelles, nécessaires à  l'emploi,     à l'obtention d'un travail décent et à l'entrepreneuriat

4.5       D'ici à 2O3O, éliminer les inégalités entre les sexes dans le domaine de l'éducation et assurer l'égalité d'accès des personnes vulnérables, y compris les personnes handicapées, les autochtones et les enfants en situation  vulnérable, à  tous  les niveaux d'enseignement et de formation professionnelle

4.6       D'ici à 2O3O, faire en sorte que tous les jeunes et une proportion considérable d'adultes, hommes et femmes, sachent lire, écrire et compter

4.7       D'ici à 2O3O, faire en sorte que tous les élèves acquièrent les connaissances et compétences nécessaires pour  promouvoir  le développement  durable,  notamment par l'éducation en faveur du développement et  de  modes de  vie  durables, des droits  de l'homme, de l'égalité des sexes, de la promotion d'une culture de paix et de non- violence, de  la  citoyenneté mondiale et de l'appréciation de la diversité  culturelle et de la contribution de la culture au développement durable

4.a       Construire des établissements scolaires qui soient adaptés aux enfants, aux personnes handicapées et aux deux sexes ou  adapter  les établissements existants à  cette fin et fournir à tous un cadre d'apprentissage sûr,  non  violent,  inclusif  et  efficace

4.b       D'ici à 2O2O, augmenter nettement à l'échelle mondiale le nombre de bourses d'études offertes à des étudiants des pays en  développement,  en  particulier des pays les moins avancés, des petits États insulaires  en développement  et  des  pays d'Afrique, pour leur permettre de suivre des études supérieures, y compris une formation professionnelle, des cursus informatiques,  techniques  et  scientifiques  et des études d'ingénieur, dans des pays développés et d'autres pays en développement

4.c       D'ici à 2O3O, accroître nettement  le  nombre  d'enseignants  qualifiés,  notamment au moyen de la coopération internationale  pour  la  formation  d'enseignants dans les pays en développement, surtout dans les pays  les  moins  avancés et les petits États insulaires en développement

 

Objectif 5. Parvenir à l'égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes  et les filles

5.1       Mettre fin, partout dans le monde, à toutes les  formes  de  discrimination  à l'égard des femmes et des filles

5.2       Éliminer de la vie publique et de la vie privée toutes les formes de violence faite aux femmes et aux filles, y compris la traite et l'exploitation sexuelle et d'autres types d'exploitation

5.3       Éliminer toutes les pratiques préjudiciables, telles que le  mariage  des  enfants,  le mariage précoce ou forcé et la mutilation génitale féminine

5.4       Prendre en compte et valoriser  les soins  et  travaux  domestiques  non rémunérés, par la mise en place  de services  publics,  d'infrastructures  et  de politiques de protection sociale et par la promotion du  partage  des responsabilités  dans le ménage et la famille, en fonction du contexte national

5.5       Veiller à ce que les femmes participent pleinement et effectivement  aux  fonctions de direction à tous les niveaux de décision, dans la  vie politique,  économique et publique, et y accèdent sur un pied d'égalité

5.6       Assurer l'accès de tous aux soins de santé  sexuelle  et procréative et  faire en sorte que chacun puisse exercer ses droits en matière de procréation, ainsi qu'il a été décidé dans le  Programme d'action de la Conférence internationale sur la population    et le développement et le Programme d'action de Beijing et les documents finals des conférences d'examen qui ont suivi

5.a       Entreprendre des réformes visant à donner aux femmes les mêmes droits aux ressources économiques, ainsi que l'accès à la propriété et au contrôle des terres et d'autres formes de propriété, aux services financiers, à l'héritage et aux ressources naturelles, dans le respect de la législation interne

5.a       Renforcer l'utilisation des  technologies  clefs,  en  particulier  de  l'informatique et des communications, pour favoriser l'autonomisation des femmes

5.b       Adopter des politiques bien conçues et des dispositions législatives applicables en faveur de la promotion de l'égalité des sexes et de l'autonomisation de toutes les femmes et de toutes les filles à tous les niveaux et renforcer celles qui existent

 

Objectif 6. Garantir l'accès de tous à des services d'alimentation en eau et d'assainissement gérés de façon durable

6.1      D'ici à 2O3O, assurer l'accès universel et équitable à l'eau potable, à un coût abordable

6.2      D'ici à 2O3O, assurer l'accès de tous, dans des conditions équitables, à des services d'assainissement et d'hygiène adéquats et mettre fin à la  défécation en  plein air, en accordant une attention particulière aux besoins des femmes et des filles et des personnes en situation vulnérable

6.3      D'ici à 2O3O, améliorer la qualité de l'eau en réduisant  la  pollution,  en éliminant l'immersion de déchets et en réduisant au minimum les  émissions  de produits chimiques et de matières dangereuses, en diminuant de moitié la proportion d'eaux usées non traitées et en augmentant nettement à  l'échelle  mondiale  le recyclage et la réutilisation sans danger de l'eau

6.4      D'ici à 2O3O, faire en sorte que les ressources en eau soient utilisées beaucoup plus efficacement dans tous les secteurs et garantir la viabilité des prélèvements et de l'approvisionnement en eau douce afin de remédier à la pénurie d'eau et de réduire nettement le nombre de personnes qui manquent d'eau

6.5      D'ici à 2O3O, assurer la gestion intégrée des ressources en eau à  tous  les  niveaux, y compris au moyen de la coopération transfrontière selon qu'il convient

6.6      D'ici à 2O2O, protéger et restaurer les écosystèmes liés à l'eau, notamment les montagnes, les forêts, les zones humides, les rivières, les aquifères et les lacs

6.a       D'ici à 2O3O, développer la coopération internationale et l'appui au renforcement des capacités des pays en développement en ce qui concerne les activités et programmes relatifs à l'eau et à l'assainissement, y compris la collecte,  la désalinisation et l'utilisation rationnelle de l'eau, le traitement des eaux usées, le recyclage et les techniques de réutilisation

6.b       Appuyer et renforcer la participation de la population locale à l'amélioration de la gestion de l'eau et de l'assainissement

 

Objectif 7. Garantir l'accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable

7.1       D'ici à 2O3O, garantir l'accès de tous à des services énergétiques fiables et modernes, à un coût abordable

7.2       D'ici à 2O3O, accroître nettement la part de l'énergie renouvelable dans le  bouquet énergétique mondial

7.3       D'ici à 2O3O, multiplier par deux le taux mondial d'amélioration de l'efficacité énergétique

7.a       D'ici à 2O3O, renforcer la coopération internationale en vue de faciliter l'accès aux sciences et technologies de l'énergie propre, notamment les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique et les nouvelles technologies de combustion propre des combustibles fossiles, et encourager l'investissement dans l'infrastructure énergétique et les technologies propres dans le domaine de l'énergie

7.b       D'ici à 2O3O, développer l'infrastructure et améliorer la technologie afin de fournir des services énergétiques modernes et durables à  tous  les  habitants des pays  en développement, en particulier des pays les moins avancés, des  petits  États  insulaires en développement et des pays en développement sans littoral,  dans  le  respect des programmes d'aide qui les concernent

 

Objectif 8. Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous

8.1       Maintenir un taux de croissance économique par habitant adapté au contexte national et, en particulier, un taux de  croissance  annuelle du  produit intérieur  brut d'au moins 7 pour cent dans les pays les moins avancés

8.2       Parvenir à  un  niveau élevé  de  productivité économique par la  diversification,  la modernisation technologique et l'innovation,  notamment  en  mettant  l'accent  sur les secteurs à forte valeur ajoutée et à forte intensité de main-d'œuvre

8.3       Promouvoir des politiques axées sur le développement qui favorisent  les  activités productives, la création d'emplois décents, l'entrepreneuriat, la créativité et l'innovation et stimulent la croissance des  microentreprises  et des  petites  et moyennes entreprises et facilitent leur intégration dans  le  secteur formel, y compris  par l'accès aux services financiers

8.4       Améliorer progressivement, jusqu'en 2O3O, l'efficacité de l'utilisation des ressources mondiales dans les modes  de consommation  et  de  production  et  s'attacher à dissocier croissance économique et dégradation  de l'environnement, comme prévu dans le Cadre décennal de programmation concernant les modes de consommation et de production  durables,  les  pays  développés  montrant  l'exemple en la matière

8.5       D'ici à 2O3O, parvenir au plein emploi productif  et  garantir  à  toutes  les femmes et à tous les hommes, y compris les jeunes et les personnes handicapées, un travail décent et un salaire égal pour un travail de valeur égale

8.6       D'ici à 2O2O, réduire nettement la proportion de jeunes non scolarisés et sans emploi ni formation

8.7       Prendre des mesures immédiates et efficaces pour supprimer le travail forcé, mettre fin à  l'esclavage  moderne et  à  la traite d'êtres humains, interdire et  éliminer  les pires formes de travail des enfants, y compris le recrutement  et l'utilisation d'enfants soldats, et, d'ici à 2O25, mettre fin au travail des enfants sous toutes ses formes

8.8       Défendre les droits des travailleurs, promouvoir la  sécurité  sur  le  lieu  de  travail et assurer la protection de tous les travailleurs, y compris les migrants, en particulier les femmes, et ceux qui ont un emploi précaire

8.9       D'ici à 2O3O, élaborer et mettre en œuvre des politiques visant à développer un tourisme durable qui crée des emplois et met en valeur la  culture  et  les  produits locaux

8.1O Renforcer la capacité des institutions financières nationales de favoriser et généraliser l'accès de tous aux services bancaires et financiers et aux services d'assurance

8.a       Accroître l'appui apporté dans le cadre de l'initiative Aide  pour  le  commerce  aux pays en développement, en particulier aux  pays les  moins  avancés,  y compris  par l'intermédiaire du Cadre intégré renforcé pour l'assistance technique liée au commerce en faveur des pays les moins avancés

8.b       D'ici à 2O2O, élaborer et mettre en œuvre une stratégie mondiale en faveur de l'emploi des jeunes et appliquer le Pacte mondial pour l'emploi de l'Organisation internationale du Travail

 

Objectif 9. Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l'innovation

9.1       Mettre  en place  une   infrastructure  de   qualité,  fiable,  durable  et   résiliente, y compris une infrastructure régionale et transfrontière, pour favoriser le développement économique et le bien-être de l'être humain, en privilégiant un accès universel, financièrement abordable et équitable

9.2       Promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et, d'ici à 2O3O, augmenter nettement la contribution de l'industrie à l'emploi et au produit intérieur  brut, en fonction du contexte national, et la multiplier par  deux  dans  les pays les  moins avancés

9.3       Accroître, en particulier dans les pays en développement,  l'accès  des entreprises, notamment  des  petites  entreprises industrielles,  aux  services financiers, y compris aux prêts consentis à des conditions abordables, et leur intégration aux chaînes de valeur et aux marchés

9.4       D'ici à 2O3O, moderniser l'infrastructure et adapter les industries afin de les rendre durables, par une utilisation plus rationnelle des ressources et un recours accru aux technologies et procédés industriels propres et respectueux de l'environnement, chaque pays agissant dans la mesure de ses moyens

9.5       Renforcer la recherche scientifique, perfectionner les capacités technologiques des secteurs industriels de tous les pays, en particulier des pays en développement, notamment en encourageant l'innovation et en augmentant nettement le nombre de personnes travaillant dans le secteur de la recherche-développement pour 1 million d'habitants et en accroissant les dépenses publiques et privées consacrées à la recherche-développement d'ici à 2O3O 

9.a       Faciliter la mise en place d'une infrastructure  durable  et  résiliente  dans  les  pays en développement en renforçant l'appui financier, technologique et technique apporté aux pays d'Afrique, aux pays  les  moins  avancés,  aux  pays  en développement sans littoral et aux petits États insulaires en développement

9.b       Soutenir les activités de recherche-développement et d'innovation des pays en développement dans le secteur technologique, notamment  en instaurant  des conditions propices, entre autres, à la diversification  industrielle  et  à  l'ajout  de  valeur aux marchandises

9.c       Accroître nettement l'accès aux technologies de l'information et des communications et faire en sorte que tous les habitants des pays les  moins  avancés aient accès à Internet à un coût abordable d'ici à 2O2O

 

Objectif 10. Réduire les inégalités dans les pays et d'un pays à l'autre

1O.1 D'ici à 2O3O, assurer progressivement et durablement une croissance  des revenus des 4O pour cent de la population les plus pauvres à un  rythme  plus  rapide que celle du revenu moyen national

1O.2 D'ici à 2O3O, autonomiser toutes les personnes et favoriser leur intégration sociale, économique et politique, indépendamment de leur âge, de leur sexe, de leur handicap, de leur race, de leur appartenance ethnique, de leurs origines, de  leur  religion ou de leur statut économique ou autre

1O.3 Assurer l'égalité des chances et réduire l'inégalité des résultats, notamment en éliminant les lois, politiques et pratiques discriminatoires et  en encourageant l'adoption de lois, politiques et mesures adéquates en la matière

1O.4 Adopter des politiques, notamment sur les plans budgétaire, salarial et dans le domaine de la protection sociale, afin  de  parvenir  progressivement  à  une  plus  grande égalité

1O.5 Améliorer la réglementation et la surveillance des institutions et marchés financiers mondiaux et renforcer l'application des règles

1O.6 Faire en sorte que les pays en développement soient davantage représentés et entendus lors de la prise de  décisions  dans  les  institutions  économiques  et financières internationales, afin que celles-ci soient plus efficaces, crédibles, transparentes et légitimes

1O.7 Faciliter la migration et la mobilité de façon ordonnée, sûre, régulière et responsable, notamment par la mise en œuvre de politiques migratoires planifiées et bien gérées

1O.a Mettre en  œuvre le  principe d'un traitement spécial et différencié pour les pays  en développement, en particulier les pays les moins avancés, conformément aux  accords de l'Organisation mondiale du commerce

1O.b Stimuler l'aide publique au développement et les flux financiers, y compris les investissements étrangers directs, en faveur des États qui en ont le plus besoin, en particulier les pays les moins avancés,  les pays  d'Afrique,  les  petits États insulaires en développement et les pays en développement sans littoral, conformément à leurs plans et programmes nationaux

1O.c D'ici à 2O3O,  faire baisser au-dessous de  3 pour cent les coûts de  transaction  des envois de fonds effectués par les migrants et éliminer  les  circuits d'envois de fonds dont les coûts sont supérieurs à 5 pour cent

 

Objectif 11. Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables

11.1   D'ici à 2O3O, assurer l'accès de tous à un logement et des services de base adéquats et sûrs, à un coût abordable, et assainir les quartiers de taudis

11.2   D'ici à 2O3O, assurer l'accès de tous à des systèmes de transport  sûrs,  accessibles et viables, à un coût abordable, en améliorant la sécurité routière, notamment en développant les transports publics,  une  attention particulière devant  être accordée aux besoins des personnes en situation vulnérable, des femmes, des enfants, des personnes handicapées et des personnes âgées

11.3   D'ici à 2O3O, renforcer l'urbanisation durable pour tous et les capacités de planification et de gestion participatives, intégrées et durables des établissements humains dans tous les pays

11.4   Redoubler d'efforts pour protéger et préserver le patrimoine culturel et naturel mondial

11.5   D'ici à 2O3O, réduire nettement le nombre de personnes tuées et le nombre de personnes touchées par les catastrophes, y compris celles qui sont liées à l'eau, et réduire nettement la part du produit intérieur brut mondial représentée par les pertes économiques directement imputables à ces catastrophes, l'accent étant mis sur la protection des pauvres et des personnes en situation vulnérable

11.6   D'ici à 2O3O, réduire  l'impact environnemental  négatif des  villes par  habitant, y compris en accordant une attention particulière à la qualité de l'air et à la gestion, notamment municipale, des déchets

11.7   D'ici à 2O3O, assurer l'accès de tous, en particulier des femmes et des enfants,  des personnes âgées et des personnes handicapées, à des espaces verts et des espaces publics sûrs

11.a   Favoriser l'établissement de liens économiques, sociaux et environnementaux positifs entre zones urbaines, périurbaines  et  rurales  en  renforçant  la  planification du développement à l'échelle nationale et régionale

11.b   D'ici à 2O2O, accroître nettement le nombre de villes et d'établissements humains qui adoptent et mettent en œuvre des politiques et plans d'action intégrés en faveur de l'insertion de tous, de l'utilisation rationnelle des ressources, de l'adaptation aux effets des changements climatiques et de leur atténuation et de la résilience face aux catastrophes, et élaborer et mettre en œuvre, conformément au Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe (2O15-2O3O), une gestion globale des risques de catastrophe à tous les niveaux

11.c    Aider les pays les moins avancés, y compris par une assistance financière et technique, à construire des bâtiments durables et résilients en utilisant des matériaux locaux

 

Objectif 12. Établir des modes de consommation et de production durables

12.1   Mettre en œuvre le Cadre décennal de programmation concernant les modes de consommation et de production durables avec la participation de tous  les  pays,  les pays développés montrant l'exemple en la matière, compte tenu du degré de développement et des capacités des pays en développement

12.2   D'ici à 2O3O, parvenir à une gestion durable et à une utilisation rationnelle des ressources naturelles

12.3   D'ici à 2O3O, réduire de moitié à l'échelle mondiale le volume de déchets alimentaires par habitant, au niveau de la distribution comme de la consommation, et diminuer les pertes de produits alimentaires tout au long des chaînes de production et d'approvisionnement, y compris les pertes après récolte

12.4   D'ici à 2O2O, parvenir à une gestion écologiquement rationnelle des produits chimiques et de tous les déchets tout au long de leur cycle de vie, conformément aux principes directeurs arrêtés à l'échelle internationale, et réduire nettement leur déversement dans l'air, l'eau et le sol, afin de minimiser leurs effets négatifs  sur  la santé et l'environnement

12.5   D'ici à 2O3O, réduire nettement la production de déchets par la prévention, la réduction, le recyclage et la réutilisation

12.6   Encourager les entreprises, en particulier les grandes entreprises et les sociétés transnationales, à adopter des pratiques viables et  à  intégrer  dans  les  rapports qu'elles établissent des informations sur la viabilité

12.7   Promouvoir des pratiques durables dans le cadre de la passation des marchés publics, conformément aux politiques et priorités nationales

12.8   D'ici à 2O3O, faire en sorte que toutes les personnes, partout dans le  monde,  aient les informations et connaissances  nécessaires  au  développement  durable  et  à un style de vie en harmonie avec la nature

12.a   Aider les pays en développement à se doter des moyens scientifiques et technologiques qui leur permettent de s'orienter vers des  modes de  consommation et  de production plus durables

12.a   Mettre au point et utiliser des outils de contrôle de l'impact  sur  le  développement durable d'un tourisme durable créateur d'emplois et valorisant  la culture et les produits locaux

12.b   Rationaliser les subventions aux combustibles fossiles qui sont source de gaspillage, grâce à l'élimination des distorsions du marché, eu égard au contexte national, y compris au moyen de la restructuration de la fiscalité et de la suppression progressive des subventions préjudiciables qui sont en place, en mettant en évidence leur impact sur l'environnement, en tenant pleinement compte des besoins et de la situation propres aux pays en développement et en réduisant au minimum  les  éventuels effets négatifs sur le développement de ces pays tout en protégeant les pauvres et les populations concernées

 

Objectif 13. Prendre d'urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions*

13.1   Renforcer, dans tous les pays, la  résilience  et  les  capacités d'adaptation  face aux aléas climatiques et aux catastrophes naturelles liées au climat

13.2   Incorporer des mesures relatives aux changements climatiques dans les  politiques, les stratégies et la planification nationales

13.3   Améliorer l'éducation, la sensibilisation et les capacités individuelles et institutionnelles en ce qui concerne l'adaptation aux changements climatiques, l'atténuation de leurs effets et la réduction de leur impact et les systèmes  d'alerte  rapide

13.a   Mettre en œuvre l'engagement que les pays développés parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques ont pris de mobiliser ensemble auprès de  multiples sources 1OO milliards de dollars par  an d'ici   à 2O2O pour répondre aux besoins des pays en développement en ce qui concerne les mesures concrètes d'atténuation et la transparence  de  leur  mise  en  œuvre  et  rendre le Fonds vert pour le climat pleinement opérationnel en le dotant dans les plus brefs délais des moyens financiers nécessaires

13.b   Promouvoir des  mécanismes de  renforcement  des capacités afin que les pays  les moins avancés et les petits États insulaires en développement  se  dotent  de  moyens efficaces de planification et de gestion pour faire face aux changements climatiques, l'accent étant mis, notamment, sur les femmes, les jeunes, la population locale et les groupes marginalisés

 

Objectif 14. Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable

14.1   D'ici à 2O25, prévenir et réduire nettement la  pollution  marine  de  tous  types,  en particulier celle résultant des activités terrestres, y compris les déchets en  mer  et   la pollution par les nutriments

14.2   D'ici à 2O2O, gérer et protéger durablement les écosystèmes marins et côtiers, notamment en renforçant leur résilience, afin  d'éviter  les  graves  conséquences  de leur dégradation et prendre des  mesures en  faveur  de  leur  restauration pour rétablir  la santé et la productivité des océans

14.3   Réduire au maximum l'acidification des océans et lutter contre ses effets, notamment en renforçant la coopération scientifique à tous les niveaux

14.4   D'ici à 2O2O, réglementer efficacement la pêche, mettre  un  terme  à  la  surpêche, à la pêche illicite, non déclarée et non réglementée et  aux  pratiques  de pêche destructrices et exécuter des plans de gestion fondés sur des données scientifiques, l'objectif étant de rétablir les stocks de poissons le plus rapidement possible, au moins à des niveaux permettant  d'obtenir  un  rendement  constant maximal compte tenu des caractéristiques biologiques

14.5   D'ici à 2O2O, préserver au moins 1O pour cent des zones marines et côtières, conformément au droit national et international et compte tenu des meilleures informations scientifiques disponibles

14.6   D'ici à 2O2O, interdire les subventions à la pêche qui contribuent  à  la surcapacité et à la surpêche, supprimer celles qui favorisent la pêche illicite, non déclarée et non réglementée et s'abstenir d'en accorder de nouvelles, sachant  que l'octroi d'un traitement spécial et différencié efficace et approprié aux pays en développement et aux pays les moins avancés doit faire partie intégrante des négociations sur les subventions à la pêche menées dans le cadre de l'Organisation mondiale du commerce16

14.7   D'ici à 2O3O, faire bénéficier plus largement les petits États insulaires en développement et les pays les moins avancés des retombées économiques de l'exploitation durable des ressources marines,  notamment  grâce  à  une gestion  durable des pêches, de l'aquaculture et du tourisme

14.a   Approfondir les connaissances  scientifiques,  renforcer  les moyens  de recherche et transférer les techniques marines, conformément  aux  Critères  et principes directeurs de la Commission océanographique intergouvernementale concernant le transfert de techniques  marines,  l'objectif  étant  d'améliorer  la  santé des océans et de renforcer la contribution  de la biodiversité  marine  au développement des pays  en  développement, en particulier des petits États insulaires  en développement et des pays les moins avancés

14.b   Garantir aux petits pêcheurs l'accès aux ressources marines et aux marchés

14.c    Améliorer la conservation et l'utilisation durable des océans et de leurs ressources, en application des dispositions du droit international, énoncées dans la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, qui fournit le cadre juridique requis pour la conservation et l'utilisation durable des océans et de leurs ressources, comme il est rappelé au paragraphe 158 de « L'avenir que nous voulons »

 

Objectif 15. Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des terres et mettre fin à l'appauvrissement de la biodiversité

15.1  D'ici à 2O2O, garantir la préservation, la  restauration et  l'exploitation durable des écosystèmes terrestres et des écosystèmes  d'eau douce et  des services connexes,  en particulier des forêts, des zones humides, des montagnes et des zones arides, conformément aux obligations découlant des accords internationaux

15.2   D'ici à 2O2O, promouvoir la  gestion durable de tous les types de  forêt,  mettre  un terme à la déforestation, restaurer les forêts dégradées et accroître nettement le boisement et le reboisement au niveau mondial

15.3   D'ici à 2O3O, lutter contre la désertification, restaurer les  terres  et sols dégradés, notamment les terres touchées par la désertification, la sécheresse et les inondations, et s'efforcer de parvenir à un monde sans dégradation des terres

15.4   D'ici à 2O3O, assurer la préservation des écosystèmes montagneux, notamment  de leur biodiversité, afin de mieux tirer parti de leurs bienfaits essentiels pour le développement durable

15.5   Prendre d'urgence des mesures énergiques pour réduire la dégradation du milieu naturel, mettre un terme à l'appauvrissement de la biodiversité et, d'ici à 2O2O, protéger les espèces menacées et prévenir leur extinction

15.6   Favoriser le partage juste et équitable  des bénéfices découlant  de  l'utilisation  des ressources génétiques et promouvoir un accès  approprié  à  celles-ci,  ainsi  que cela a été décidé à l'échelle internationale

15.7   Prendre d'urgence des mesures pour mettre un terme au braconnage et au trafic d'espèces végétales et animales protégées et s'attaquer au problème sous l'angle de l'offre et de la demande

15.8   D'ici à 2O2O, prendre des mesures pour empêcher l'introduction d'espèces exotiques envahissantes, atténuer sensiblement les effets que ces espèces ont sur les écosystèmes terrestres et aquatiques et contrôler ou éradiquer les espèces prioritaires

15.9   D'ici à  2O2O, intégrer la protection des écosystèmes et de la biodiversité dans    la planification nationale, dans les mécanismes  de développement,  dans  les  stratégies de réduction de la pauvreté et dans la comptabilité

15.a   Mobiliser des ressources financières de toutes provenances et les augmenter nettement pour préserver la biodiversité et les écosystèmes et les  exploiter durablement

15.b   Mobiliser d'importantes ressources de toutes provenances et à tous les niveaux pour financer la gestion durable des forêts et inciter les pays en développement à privilégier ce type de gestion, notamment aux fins de la préservation des forêts et du reboisement

15.c    Apporter, à l'échelon mondial, un soutien accru à l'action menée  pour  lutter contre le braconnage et le trafic d'espèces protégées, notamment en donnant aux populations locales d'autres moyens d'assurer durablement leur subsistance

 

Objectif 16. Promouvoir l'avènement de sociétés pacifiques et inclusives aux fins du développement durable, assurer l'accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous

16.1   Réduire nettement, partout dans le monde, toutes les formes de violence et les taux de mortalité qui y sont associés

16.2   Mettre un terme à la maltraitance, à l'exploitation et à la traite, et à toutes les formes de violence et de torture dont sont victimes les enfants

16.3   Promouvoir l'état de droit dans l'ordre  interne  et  international  et  garantir  à  tous un égal accès à la justice

16.4   D'ici à 2O3O, réduire nettement les flux financiers illicites et le trafic d'armes, renforcer les activités de récupération et de restitution  des  biens  volés  et  lutter  contre toutes les formes de criminalité organisée

16.5   Réduire nettement la corruption et la pratique des pots-de-vin sous toutes leurs formes

16.6   Mettre en place des institutions efficaces, responsables et  transparentes à  tous  les niveaux

16.7   Faire en sorte que le dynamisme, l'ouverture,  la participation  et  la représentation à tous les niveaux caractérisent la prise de décisions

16.8   Élargir et renforcer la participation des pays en développement aux institutions chargées de la gouvernance au niveau mondial

16.9   D'ici à 2O3O, garantir à tous une identité juridique, notamment grâce à l'enregistrement des naissances

16.1O Garantir l'accès public à l'information et protéger les libertés fondamentales, conformément à la législation nationale et aux accords internationaux

16.a   Appuyer, notamment dans le cadre de la coopération internationale,  les institutions nationales chargées de renforcer, à tous les niveaux, les  moyens  de prévenir la violence et de  lutter contre le terrorisme et la criminalité, en particulier  dans les pays en développement

16.b   Promouvoir et appliquer des lois et politiques non discriminatoires pour le développement durable

 

Objectif 17. Renforcer les moyens de mettre en œuvre le Partenariat mondial pour le développement durable et le revitaliser

Finances

17.1   Améliorer, notamment grâce à  l'aide  internationale  aux  pays  en développement, la mobilisation de ressources nationales en vue de renforcer les capacités nationales de collecte de l'impôt et d'autres recettes

17.2   Faire en sorte que les pays développés honorent tous leurs engagements en matière d'aide publique au développement, notamment celui pris par  nombre d'entre eux de consacrer O,7 pour cent de leur revenu national brut à l'aide aux pays en développement et entre O,15 pour cent et O,2O pour cent à l'aide aux pays les moins avancés, les bailleurs de fonds étant encouragés à envisager de  se  fixer pour objectif  de consacrer au moins O,2O pour cent de leur revenu national brut à  l'aide aux  pays  les moins avancés

17.3   Mobiliser des  ressources financières supplémentaires de  diverses provenances  en faveur des pays en développement

17.4   Aider les pays en développement à assurer la  viabilité  à  long  terme  de  leur dette au moyen de politiques concertées  visant  à  favoriser  le  financement  de  la dette, son allégement ou sa  restructuration, selon le cas, et réduire le  surendettement  en réglant le problème de la dette extérieure des pays pauvres très endettés

17.5   Adopter et mettre en œuvre des dispositifs visant à encourager l'investissement en faveur des pays les moins avancés

Technologie

17.6   Renforcer l'accès à la science, à la technologie et à  l'innovation  et  la coopération Nord-Sud et Sud-Sud et la coopération triangulaire régionale et

internationale dans ces domaines et améliorer le partage des savoirs selon des  modalités arrêtées d'un commun accord, notamment en coordonnant mieux les mécanismes existants, en particulier au niveau des organismes des Nations Unies, et dans le cadre d'un mécanisme mondial de facilitation des technologies

17.7   Promouvoir la mise au point, le transfert et la diffusion de technologies respectueuses de l'environnement en faveur des pays en développement, à des conditions favorables, y compris privilégiées  et  préférentielles,  arrêtées  d'un  commun accord

17.8   Faire en sorte que la banque de technologies et le mécanisme de  renforcement  des capacités scientifiques et  technologiques et  des capacités d'innovation des pays  les moins avancés soient pleinement opérationnels d'ici à 2O17  et renforcer l'utilisation des technologies clefs, en particulier de l'informatique et des communications

 

Renforcement des capacités

17.9   Apporter, à l'échelon international, un soutien accru  pour  assurer  le renforcement efficace et ciblé des capacités des pays en développement et appuyer  ainsi les plans nationaux visant à atteindre tous les  objectifs  de développement durable, notamment dans le cadre de la coopération Nord-Sud et Sud-Sud et de la coopération triangulaire

 

Commerce

17.1O Promouvoir un système  commercial  multilatéral  universel,  réglementé, ouvert, non discriminatoire et équitable sous l'égide de l'Organisation mondiale du commerce, notamment grâce à la tenue de négociations dans le cadre du Programme  de Doha pour le développement

17.11    Accroître nettement les exportations des pays  en développement,  en  particulier en vue de doubler la part des pays  les  moins  avancés  dans  les  exportations mondiales d'ici à 2O2O

17.12    Permettre l'accès rapide de tous les pays les moins avancés aux marchés en franchise de droits et  sans  contingent,  conformément aux  décisions  de l'Organisation mondiale du commerce, notamment en veillant à ce que les règles préférentielles applicables aux importations provenant des pays les moins avancés soient transparentes et simples et facilitent l'accès aux marchés

 

Questions structurelles

Cohérence des politiques et des structures institutionnelles

17.13   Renforcer la stabilité  macroéconomique  mondiale,  notamment  en  favorisant la coordination et la cohérence des politiques

17.14    Renforcer la cohérence des politiques de développement durable

17.15   Respecter la marge de manœuvre et l'autorité de chaque pays en  ce  qui  concerne l'élaboration et l'application  des politiques d'élimination de  la  pauvreté  et  de développement durable

Partenariats  multipartites

17.16    Renforcer le Partenariat mondial pour  le  développement  durable,  associé  à des partenariats multipartites permettant de mobiliser et de partager des savoirs, des connaissances spécialisées, des technologies et des ressources financières, afin d'aider tous les pays, en particulier les pays en développement,  à  atteindre  les objectifs de développement durable

17.17   Encourager et promouvoir les partenariats publics, les  partenariats  public-  privé et les partenariats avec la société civile,  en  faisant  fond sur  l'expérience  acquise et les stratégies de financement appliquées en la matière

Données, suivi et application du principe de responsabilit&

Mercredi 29 août 2018 @ 14:11:26 -:- Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami


Temps : 0.2748 seconde(s)